cicatrice suite césarienne

Comment traiter vos cicatrices grâce à l’ostéopathie ?

Entre les blessures, les brûlures, et les séquelles d’une intervention chirurgicale, le tissu humain tente de se reconstruire et forme des cicatrices. Mais lorsque ces marques sont placées dans des zones sensibles et que le processus de guérison n’a pas complètement abouti, elles peuvent être à la fois difformes, raides et douloureuses. Pour y remédier, l’ostéopathie propose différentes approches efficaces.

Troubles et douleurs liées aux cicatrices

Qu’elles résultent d’une coupure, d’une blessure, d’une brûlure ou de tout autre traumatisme, les cicatrices n’ont pas la même apparence. La différence se situe au niveau des adhérences cicatricielles formées à la surface de la peau provoquant des douleurs, ou encore des gênes liées aux raideurs du tissu conjonctif qui a perdu sa souplesse et son élasticité. Et lorsque les zones cicatricielles se trouvent dans des endroits plus spécifiques comme l’abdomen, le processus de guérison est lent et engendre souvent des douleurs dans les lombaires et au dos, tandis que certains organes de la sphère urogynécologique ne fonctionnent plus très bien. Cela entraine de sérieux troubles vis-à-vis de votre mode de vie, et si les adhérences cicatricielles ne sont pas traitées à temps, une chirurgie réparatrice est à prévoir pour éliminer la lyse adhérentielle.

Pour mieux comprendre le lien entre les cicatrices et les pathologies, plusieurs chercheurs en ont fait leurs sujets d’étude. C’est le cas de Sharpstone en 1994, de Hammer en 2000 et de Suleiman en 2001 qui ont conclu que les cicatrices résultant d’une appendicectomie ou d’une césarienne étaient à l’origine des douleurs situées dans différentes parties du corps comme le dos, les lombaires, la sciatique, les genoux et les pieds. Cela entraine également des troubles au niveau de la posture et des vertèbres cervicales.

De son côté, le chercheur Morris a confirmé dans une étude réalisée en 2005 qu’une adhérence cicatricielle résultant d’une césarienne était susceptible de provoquer un mauvais fonctionnement des organes et des viscères. Les effets peuvent aller plus loin et atteindre le système digestif et les voies respiratoires.

cicatrice suite césarienne

Les effets de l’ostéopathie sur les cicatrices

L’ostéopathie en tant que médecine douce est exploitée pour prévenir les effets secondaires des adhérences cicatricielles. Consulter un ostéopathe vous sera bénéfique, car ses manipulations douces et précises vont servir à rendre son élasticité à la peau et réduire les douleurs ressenties au niveau des parties touchées. Pour une meilleure efficacité, la thérapie doit être faite 15 jours après la guérison de la plaie.

Les gestes palpatoires effectués par l’ostéopathe sont donc à la fois préventifs et curatifs, car ils aident à gérer la souplesse de la peau et éviter la mauvaise cicatrisation. Pour limiter les complications liées à une cicatrice importante, il vaut mieux opter pour une thérapie chez l’ostéopathe et le faire le plus tôt possible.

Les résultats des séances d’ostéopathie peuvent vite se ressentir, car vous constaterez une meilleure élasticité de la peau, tandis que les adhérences vont se décoller petit à petit. Qui plus est, vos articulations seront plus souples et vous n’aurez plus mal. À noter que les séances de manipulation en ostéopathie s’accompagnent toujours d’exercices physiques à faire à domicile pour vous aider à mieux vous sentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *