vin médicinal

Qu’est-ce qu’un vin médicinal ?

Le vin médicinal ou vin médicamenteux ou teinture vineuse est une préparation pharmaceutique dans laquelle des herbes médicinales sont mises à macérer dans du vin ou solubilisées dans celui-ci. On obtient ainsi une solution hydroalcoolique aux applications thérapeutiques potentielles. Les vins médicinaux sont connus depuis l’Antiquité. La découverte d’un vase contenant des restes de vin et d’herbes dans la tombe du roi Scorpion Ier (vers 3150 av. J.-C.) suggère qu’ils étaient même déjà utilisés chez les anciens Égyptiens.

Préparation

Généralement, les vins à forte teneur en alcool (14°-16 °), les vins blancs, les vins rouges ou les vins fortifiés sont utilisés dans la préparation du vin médicinal. Car ils permettent une meilleure extraction et une meilleure conservation. Au fil des siècles, de nombreuses recettes naturelles de vins médicinaux voient le jour.

vin médicinal

Les vins médicinaux peuvent se préparer par :

  • macération de plantes médicinales

Dilution d’un extrait de plante médicinal avec du vin

Un extrait fluide est généralement utilisé. Il est plus facile à préparer et a une composition plus cohérente. Cependant, il faut tenir compte de la diminution du taux de solubilisation.

Macération de plantes médicinales

Les vins médicinaux qui en résultent sont également appelés teintures vineuses. Des plantes sèches ou des plantes fraîches peuvent être utilisées.

La durée de macération est généralement longue, allant le plus souvent de 5 jours à 15 jours. Les vins médicinaux doivent se conserver au frais et dans des bouteilles en verre foncé. Il faut donc les consommer en quelques semaines, à raison d’un verre, deux ou trois fois par jour. Précisément à cause de leur faible durée de conservation, les vins médicinaux tombent en désuétude de nos jours.

Quels sont les vins adéquats pour la préparation d’un vin médicinal ?

Les vins rouges sont utilisés pour les médicaments contenant des tanins, car ces derniers sont renforcés par ceux du vin rouge (action astringente). Inversement, le vin blanc est utilisé comme substitut du rouge dans tous les cas où les tanins précipiteraient des substances d’intérêt médicinal. Le vin blanc est aussi traditionnellement indiqué pour les préparations diurétiques. Les vins fortifiés, comme le Marsala, sont utilisés pour l’extraction des principes actifs des médicaments contenant de grandes quantités de résines. Le beaujolais nouveau, ou beaujolais primeur, est lui un vin de primeur.

Quelques recettes de vin médicinal

Vin médicinal à la rhubarbe

C’est un vin médicinal qui facilite la digestion. Il est à prendre à la dose d’une cuillère à café avant les repas. Il est préparé avec les ingrédients suivants :

  • 200 grammes de poudre de racine de rhubarbe;
  • 40 grammes de zeste d’orange douce;
  • 10 grammes de graines de cardamome;
  • 1800 grammes de vin rouge à 15°.

Une fois ces ingrédients bien mélangés au vin, il faut laisser reposer à l’obscurité pendant 6 jours. Il faut ensuite bien filtrer et ajouter 200 grammes de miel de châtaignier.

Vin médicinal de mélisse

Il s’agit plutôt d’un vin médicinal réparateur et sédatif. Il se prépare avec :

  • fleurs de tilleul;
  • fleurs de camomille;
  • feuilles de mélisse;
  • écorces de citron;
  • jus de citron;
  • vin rouge à 15°.

Il faut laisser reposer ce breuvage dans l’obscurité pendant 33 jours, puis filtrer en pressant bien les herbes et en ajoutant 200 grammes de miel de tilleul naturel. les spécialistes recommandent d’en prendre deux cuillères à café avant les repas principaux.