Domicile

Est-il possible de se faire hospitaliser à son domicile ?

Selon une Enquête ViaVoice pour la Fédération nationale des établissements d’hospitalisations à domicile (ou FNEHAD), près de 80 % des Français seraient favorables à l’hospitalisation à domicile si leur médecin traitant leur proposait. L’hospitalisation à domicile (ou HAD) est, aujourd’hui, de plus en plus répandu. Si les conditions de sécurité sont remplies, est-ce qu’il est alors possible de demander à être hospitalisé dans le confort de chez soi ? Quelles sont les conditions qu’il faut impérativement respecter ? Et dans quels cas le HAD est proscrit ? Voici tout ce que vous avez à connaître à ce sujet. 

En quoi consiste l’hospitalisation à domicile ? 

Lorsqu’on est hospitalisé à domicile, est-ce que l’hôpital se déplace à domicile ? Pas tout à fait ! Le HAD consiste à donner, à la maison, les soins lourds et complexes liés à un traitement précis. En fonction des cas, l’hospitalisation peut durer quelques jours ou s’étendre à plusieurs mois. Malgré la gravité de la pathologie, le malade ne doit pas avoir un besoin immédiat de bloc opératoire ou d’une salle de scanner pour se faire admettre en HAD. Généralement, cette situation concerne les personnes ayant : 

  • Le cancer 
  • La maladie d’Alzheimer 
  • La maladie de Parkinson 
  • La sclérose en plaques 
  • Les affections cardiovasculaires 
  • Les maladies infectieuses 
  • Les personnes en fin de vie 
  • Etc. 

Contrairement à ce que l’on peut penser, cette solution n’est pas seulement adressée aux personnes âgées. Et pour cause, même les enfants malades et les femmes enceintes peuvent y prétendre.

Comment bénéficier d’une hospitalisation à domicile ? 

Vous êtes intéressé par l’hospitalisation à domicile ? L’HAD peut être envisagée dans ces conditions précises 

  1. Le médecin doit estimer que les soins peuvent être donnés à domicile 
  2. Le médecin doit estimer que le cas du malade ne requiert pas qu’ils doivent rester à l’hôpital 
  3. Les conditions à domicile permettent l’hospitalisation à domicile 
  4. La personne hospitalisée est d’accord, ses proches aussi doivent donner leur accord 

Pour que l’hospitalisation à domicile soit acceptée, il est obligatoire d’obtenir une prescription médicale du médecin traitant ou du médecin hospitaliser. La plupart du temps, cette décision est prise à la suite d’une hospitalisation ou d’une consultation. Ce n’est pas tout, une équipe soignante au sein de l’établissement doit aussi se rendre au domicile de la personne hospitalisée pour : 

  • S’assurer que la prise en charge en HAD peut se faire 
  • S’assurer que les conditions matérielles peuvent bien être mises en place 

Si la demande est validée par l’établissement ou le prestataire en HAD de votre choix, le matériel et les fournitures sont livrés au domicile du patient dans les 24 à 72 heures. Il est à préciser que certains investissements sont nécessaires pour assurer le confort du malade. En cas d’installation de lit médicalisé, un matelas anti-escarres sur Altivie est préconisé.

Infirmier

Quel est le coût à prévoir ? 

L’hospitalisation à domicile est remboursée de la même manière que l’hospitalisation classique. En effet, l’Assurance maladie prend en charge 80 % des dépenses de santé. Le montant restant peut aussi être couvert par votre complémentaire santé. Assurez-vous tout simplement que ce point est bien souscrit dans le contrat de départ. Un autre avantage de l’hospitalisation à domicile : vous n’avez pas à prévoir le tarif journaliser hospitalier ou encore les prestations de confort. 

Est-ce que la qualité des soins est sûre ? 

Avant de pouvoir exercer, les structures d’HAD doivent recevoir une autorisation auprès de l’Agence régionale de santé. Il s’agit, par ailleurs, de structure de santé de confiance. Ils peuvent être autonomes ou rattachés à un hôpital. Des professionnels de santé peuvent aussi se relayer régulièrement au chevet du patient. Il faut comprendre que la continuité des soins est aussi assurée 24 heures sur 24. En cas de besoin, un médecin ou un infirmier peut se déplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *