La greffe de cheveux est-elle efficace ?

Vous doutez encore de ce que la greffe capillaire soit la meilleure alternative pour régler définitivement votre chute de cheveux ? Pour comprendre l’efficacité de cette solution, vous devez d’abord savoir de quoi il s’agit. Ici, vous apprendrez davantage sur cette chirurgie restauratrice, ses avantages, l’utilité d’y avoir recours et bien évidemment sur les différentes techniques d’implantation capillaire. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur la greffe de cheveux avant de se lancer !

Quelle est l’importance de la greffe de cheveux ?

Bon nombre de personnes sont en proie à la perte de cheveux du fait de l’alopécie androgénique, une maladie qui se caractérise par le dégarnissement total ou partiel de la tête et de certaines autres parties du corps telles que la barbe. La chute de cheveux peut également être due à une production hormonale en baisse, à l’alimentation ou à la prise de l’âge. C’est pour pallier cette situation embarrassante que le site du docteur Cinik propose la greffe de cheveux à ses patients.

La greffe de cheveux : de quoi s’agit-il concrètement ?

La greffe capillaire consiste à prélever de la zone occipitale située à l’arrière du crâne une multitude d’unités folliculaires composées de 1 à 4 greffons (pour les microgreffes) et jusqu’à 8 (pour les minigreffes). La raison majeure pour laquelle l’implantation capillaire fonctionne très bien chez la plupart des personnes qui perdent leurs cheveux, c’est que les cheveux extraits de la zone donneuse s’opposent facilement à la testostérone.

Cela leur vaut leur résistance et leur masse à l’arrière de la tête. La greffe de cheveux, de l’extraction à la réimplantation en passant par le tri des follicules, se déroule sous l’œil expert d’un chirurgien spécialisé et sous anesthésie locale. L’opération chirurgicale se réalise avec un implanteur de Choï et dure habituellement entre 2 à 8 h de temps selon la progression de la chute de cheveux.

Quelles sont les différentes techniques de réimplantation capillaire ?

En plus de la greffe de barbe, la plupart des cliniciens exerçant dans la restauration capillaire effectuent le prélèvement et l’implantation capillaires de deux manières : le FUT et le FUE.

Le FUT ou technique de la bandelette

La greffe de cheveux réalisée par la technique FUT (Follicular Unit Transplantation) nécessite un prélèvement de bandelette de cheveux, mesurant entre 12 et 13 cm, à l’arrière de la tête. Le chirurgien récupère entre 3000 et 5000 unités de follicules qu’il réimplante au niveau de la zone affectée par l’alopécie. C’est la méthode de greffe qui permet de traiter les alopécies très avancées.

La zone donneuse est ensuite suturée. Mais, depuis peu, la technique du FUT est de moins en moins appréciée par les patients. La raison en est que pendant la période d’après-greffe de cheveux, ces derniers ressentent des tiraillements. Les résultats de l’opération n’étant visibles que 8 mois, voire 1 an après la transplantation de cheveux.

Le FUE

Le Follicular Unite Extraction est la dernière innovation en date en matière de méthodes de greffe capillaire. En effet, il s’agit d’un procédé chirurgical qui consiste à utiliser un petit outil de travail pour extraire un à un de la zone donneuse les implants capillaires. Comme dans la méthode du FUT, le médecin doit procéder à leur implantation dans la zone dégarnie, mais de manière à les implanter bulbe après bulbe.

Cette greffe de cheveux est conseillée pour garnir une zone moins affectée par la calvitie. Elle est fortement recommandée chez les hommes de moins de 35 ans. Dans la mesure où elle implique un rasage en partie de la zone donneuse, elle est moins recommandée chez les femmes que chez la gent masculine.

La greffe de cheveux permet-elle de retrouver sa chevelure d’antan ?

Il convient de rappeler que l’efficacité de la greffe capillaire est rattachée à la qualité de l’intervention. De ce fait, il est indispensable de choisir une clinique de greffe de cheveux ayant été agrémentée par l’agence nationale de la santé ou l’autorité adéquate.

En revanche, à la question de savoir si vous retrouverez votre ancienne masse de cheveux à l’arrière du crâne, nous répondons par la négative, surtout après la technique du FUT. Une cicatrice importante est laissée sur la partie donneuse à cause de la bandelette. Mais, le résultat après la greffe de cheveux au niveau de la zone autrefois dégarnie demeure une réussite.