Médecin : comment choisir le bon outil de téléconsultation ?

​Dep​​uis la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus, la télémédecine est devenue l’un des principaux services de communication télématique entre le patient et le médecin. D’autre part, l’utilisation des nouvelles technologies a contribué au diagnostic, au traitement et à la prévention des maladies. Afin de fournir les mêmes soins que ceux dispensés dans un centre médical en face à face, il est nécessaire d’avoir les bons outils pour pouvoir poser des diagnostics corrects et ainsi pouvoir traiter les problèmes de santé tant physiques que mentaux. Il est très important d’avoir tous les outils de téléconsultation. De cette façon, vous serez en mesure de voir des infections cutanées ou des fractures dans une partie du corps. Voyons ensemble comment choisir le bon outil de téléconsultation. 

Qu’est-ce qu’un outil de téléconsultation ?

Un outil de téléconsultation est un dispositif qui rend possible la consultation médicale lorsque le patient et le médecin ne sont physiquement présents dans la même pièce. En fait, il n’existe pas un seul outil de téléconsultation, mais une diversité de dispositifs ayant chacun une fonction spécifiques.

Un outil de téléconsultation peut faire partie des catégories suivantes :

  • Système de télécommunications : Il permet d’obtenir et d’échanger des données, voix et vidéo entre le patient et le médecin ;
  • Système de stockage : il permet le stockage et la sauvegarde en toute sécurité des informations, leur accessibilité et leur disponibilité par le biais des télécommunications ;
  • Système de conférence vidéo : il permet une communication bidirectionnelle et interactive en temps réel entre deux points géographiquement séparés en utilisant l’audio et la vidéo.
Choisir le bon outil de téléconsultation médicale

Comment choisir le bon outil de téléconsultation ?

Le choix des outils de télémédecine pour votre cabinet se résume aux besoins que vous souhaitez gérer. Dans de nombreux cas, les équipements de télémédecine peuvent fonctionner ensemble pour remplir plusieurs fonctions. La téléconsultation dépend largement de logiciels qui facilitent en toute sécurité la communication entre les patients et les prestataires de soins de santé. Cependant, il existe quelques équipements spécifiques dont les prestataires et les patients ont besoin pour mettre en œuvre avec succès ces types de télémédecine. 

Un appareil connecté à Internet, tel qu’un ordinateur, un smartphone ou une tablette, est essentiel, tout comme l’accès à Internet. Les patients et les prestataires ont également besoin d’une bonne webcam pour mener des consultations vidéo. L’auscultation à distance des patients s’appuie fortement sur les appareils de télémédecine, y compris les ECG portables, les moniteurs de pression artérielle et de glycémie, les biocapteurs, les oscilloscopes et accessoires médicaux numériques et les trackers d’activité portables.

Tous ces dispositifs de télémédecine sont utilisés pour surveiller, enregistrer et transmettre des données sur les signes vitaux et l’état d’un patient directement aux médecins, aux infirmières ou à d’autres prestataires de soins de santé. Ce processus permet aux fournisseurs de soins de santé d’ausculter les patients sans avoir besoin de rendez-vous en personne. Pour les hôpitaux, les chariots de télémédecine sont des postes de travail mobiles qui fournissent au personnel tout l’équipement nécessaire pour prodiguer des soins, enregistrer et transmettre les données médicales des patients et consulter virtuellement d’autres médecins. Les chariots de télémédecine sont généralement équipés d’ordinateurs, de moniteurs, de claviers, de caméras et d’appareils médicaux mobiles, tels que des oscilloscopes numériques portables.