Dentiste en action

Santé dentaire : des mesures particulières pour les professions de la santé dédiées au sujet ?

En contact direct avec la salive des patients, les dentistes et orthodontistes exercent un métier à haut risque durant la pandémie du Covid 19. Même si la reprise des activités est prévue avec le déconfinement, des doutes persistent quant aux mesures de protection. Le point sur la santé dentaire post-confinement en Belgique et au Luxembourg. 

Santé dentaire : les conditions de reprise au Luxembourg 

Les cabinets de dentiste au Luxembourg mettent tout en œuvre pour recevoir à nouveau les patients, notamment avec un protocole Covid-19 privilégiant la sécurité. Le protocole réception des patients indique donc qu’avant de venir au cabinet, le patient doit faire un bain de bouche et un gargarisme à base de povidone iodée (Bétadine verte) diluée. Il viendra seul, muni d’un masque et signalera son arrivée avec un SMS ou par appel vocal. Il lui faudra également compléter les questionnaires médicaux.

Puis, lorsqu’il arrivera au cabinet, il devra mettre un masque à l’entrée, déposer ses affaires dans la zone prévue, se laver les mains avec du gel hydroalcoolique, se déplacer avec les mains jointes, garder le masque en salle d’attente. Dans la salle de soins, un bain de bouche lui sera proposé et quand les traitements seront terminés, il devra à nouveau se laver les mains avec du gel hydroalcoolique avant de remettre son masque. À noter que le règlement par carte bancaire est désormais la solution à privilégier pour plus de sécurité. 

Santé dentaire : la situation en Belgique

Pour le Bureau du Conseil de l’Art dentaire élargi, le passage à la phase 3 (soins réguliers) de la matrice du triage en date du 25 mai 2020 prévoit l’application de différents points d’attention. Ainsi, la relance des soins ambulatoires dépendra de la mise en place d’un triage des patients par prise de contact téléphonique préalable au rendez-vous. Il appartient au prestataire de soins d’évaluer la situation individuelle des patients pour déterminer la priorité des soins les plus aigus.

La reprise d’activité des dentistes dépendra essentiellement du niveau d’organisation et de la disponibilité des équipements. Quoi qu’il en soit, la matrice de triage et le protocole additionnel avec les recommandations coordonnées par Sciensano sont toujours d’application.

Table de dentiste

Réouverture des cabinets dentaires : qu’en dit la loi ? 

Considérant que le virus Covid-19 constitue une menace sanitaire grave, une ordonnance du Ministère de la Santé du gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg concerne les activités exercées en cabinet libéral pour les médecins-dentistes. Une partie du texte stipule que « considérant que l’article 3 (6) du règlement grand-ducal modifié du 18 mars 2020 portant introduction d’une série de mesures dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 prévoit une reprise de l’activité médicale au-delà des problèmes de santé plus sévères et/ou urgents, à condition néanmoins de garantir la protection des patients et des professionnels pour ne pas perdre le bénéfice de la gestion de début de crise ; considérant que la reprise d’activité médicale implique notamment une organisation qui assure un accès sécurisé aux soins et le respect des mesures de distanciation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *