aller aux urgences

Dans quels cas faut-il aller aux urgences ?

Dans le milieu hospitalier, les urgences sont des services chargés de fournir des soins médicaux en cas de situation qui constituent une menace pour la vie du patient. Ces cas urgents peuvent être une maladie aiguë subite, un accident ou l’exacerbation d’une maladie chronique existante. Le rôle des urgences hospitalières consiste à stabiliser le patient avant son transfert dans une unité de soins spécialisés. Mais alors, dans quels cas faut-il aller aux urgences ?

Les soins infirmiers fournis par les urgences

Pour comprendre quand il faut aller aux urgences, il faut connaître la nature des soins fournis par ce service hospitalier. Les soins d’urgence font référence à une série de mesures médicales et préventives visant à maintenir le patient en vie. Les urgences disposent d’un plateau technique spécifique et d’une unité d’hospitalisation.

aller aux urgences
Si votre état de santé se détériore dangereusement, n’hésitez ps à appeler les secours au 115. Ils vous indiqueront ce qu’il faire ou vous enverront un véhicule de secours qui vous amènera aux urgences. Mais si vous le pouvez rendez-vous vite aux urgences.

Les soins d’urgence visent en premier lieu à la cessation de l’exposition supplémentaire à des facteurs dommageables (température élevée ou basse, courant électrique, etc.) ou le retrait de la victime de la situation défavorable dans laquelle elle est tombée et qui menace sa vie.

L’aide médicale d’urgence peut aussi viser la réanimation à travers la restauration de la respiration et de l’activité cardiaque. La soignante peut recourir à la respiration artificielle et à un massage cardiaque indirect, ainsi que l’arrêt des saignements.

Les soins peuvent aussi participer à la prévention des complications. Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à un bandage des plaies, à l’immobilisation des membres endommagés, à l’anesthésie et à d’autres formes d’aide.

Au final, les soins d’urgence visent au maintien des fonctions vitales jusqu’à l’arrivée de soins médicaux qualifiés. Une fois aux urgences, les patient subissent des examens complémentaires (imagerie médicale, examens radiologiques etc.)

Les situations qui requièrent une visite aux urgences

Certaines situations requièrent que vous vous rendiez immédiatement aux urgences. Les urgences peuvent être gynécologiques, pédiatriques, chirurgicales ou psychiatriques. A leur nombre, on compte :

  • la perte de conscience
  • les convulsions
  • les douleurs soudaines dans la poitrine
  • une douleur soudaine à l’estomac
  • des vomissements persistants, en particulier avec un mélange de sang
  • des réactions allergiques aigües et graves (éruption cutanée, essoufflement), qui peuvent être le résultat d’une de médicament, de morsures ou de piqûres d’animaux venimeux
  • un empoisonnement avec des médicaments, des produits chimiques ou des gaz
  • des brûlures étendues
  • un choc électrique
  • une tentative de suicide
  • une chute d’une grande hauteur

Les personnes secourues par les ambulances et les sapeurs pompiers sont généralement transférées aux urgences. Seuls les patients faisant l’objet de menace urgente pour la santé ou la vie doivent se rendre au service des urgences de l’hôpital. Une urgence vitale consiste en l’apparition soudaine de symptômes de détérioration de la santé.

Les dislocations, les entorses, les fractures (selon la gravité) et les maladies telles que la dengue, la varicelle et la rougeole revêtent un caractère urgent. Une fractures ouverte, par exemple, est considérée comme extrêmement grave et urgente.

Faut-il se rendre aux urgences pour n’importe quel problème de santé ?

Les urgences, comme mentionné plus haut, ont pour rôle de traiter les cas urgents. Elles ne sont pas configurées pour prendre en charge toutes les pathologies médicales. Vous ne devrez vous rendre aux urgences que si votre cas est réellement préoccupant. Avant de vous y rendre appelez un numéro d’urgence. Les hôpitaux de proximité et leur médecin de garde sont là pour recevoir les cas non urgents, les jours ouvrés, les jours fériés et les week-ends.

En outre, dans un environnement confiné tel que les urgences, il peut y avoir transmission de maladies contagieuses telles que la conjonctivite, la tuberculose, la grippe et la méningite. Pour gérer l’affluence, les urgences utilisent d’ailleurs un système qui organise le flux des patients dans la salle d’attente. Le système hiérarchise les cas en fonction du risque potentiel, du problème de santé ou du degré de souffrance. Ainsi, si vous vous rendez aux urgences pour une simple grippe, vous risquez d’avoir un délai d’attente de 4 heures avant d’être pris en charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *