Lire une échographie de la cheville

Comment lire une échographie de la cheville ?

Les troubles de la cheville sont des pathologies relativement courantes et les blessures à la cheville représentent environ 14% des visites d’urgence orthopédiques liées au sport. Différentes modalités d’imagerie peuvent être utilisées pour poser un diagnostic en cas de douleur à la cheville. Cependant, l’échographie présente plusieurs avantages pour l’évaluation de la douleur à la cheville, en particulier dans les tendons, les ligaments et les nerfs de la cheville. Dans les lignes qui suivent, nous allons vous montrer comment lire une échographie de la cheville.

Les avantages de l’échographie dans le diagnostic des maladies de la cheville

L’échographie offre de nombreux avantages pour l’imagerie de la cheville et du pied. Sa résolution spatiale supérieure (c’est-à-dire une plus grande capacité à différencier les objets) permet une évaluation détaillée des troubles des tendons, des ligaments, des tendons et des nerfs qui peuvent ne pas apparaître sur d’autres modalités d’imagerie.

Lire une échographie de la cheville
Pour mieux lire une échographie de la cheville, il importe de comprendre comment les spécialistes réalisent cet examen.

Les plaintes d’instabilité peuvent être rapidement évaluées en temps réel avec un examen échographique dynamique, et la localisation de la douleur peut être corrélée avec des structures anatomiques précises par palpation avec le transducteur d’échographie. Un autre avantage de l’échographie est le manque d’artefact associé au matériel orthopédique. Cela permet au clinicien d’examiner les structures entourant le matériel pour détecter un conflit ou des signes d’inflammation.

Bien que de nombreuses structures du pied et de la cheville soient facilement accessibles pour l’évaluation échographique, les structures intra-articulaires ne le sont pas. Il s’agit d’une limitation inhérente à la technologie des ultrasons. D’autres modalités d’imagerie peuvent être donc nécessaires pour l’évaluation complète d’une articulation.

Méthodes de lecture des échographies de la cheville

Les affections pathologiques des tendons de la cheville comprennent la tendinose, la ténosynovite, les déchirures, la subluxation et la luxation. Ces conditions présentent des caractéristiques échographiques similaires ailleurs dans le corps.

La tendinose se traduit par un épaississement du tendon, des zones focales ou diffuses d’hypoéchogénicité et la préservation d’un aspect fibrillaire. Il peut parfois être difficile de différencier une zone de tendinose d’une déchirure d’épaisseur partielle à l’échographie.

L’échographie à axe long et à axe court  du tendon long péronier montre un gonflement du tendon hypertrophié sans discontinuité de la fibre tendineuse. Il n’y a aucun signe d’épaississement synovial ou de collecte de liquide synovial.

Lire correctement une échographie de la cheville

La ténosynovite et la tendinite se présentent sous la forme de membranes ou tendons synoviaux irrégulièrement épaissis et hypoéchogènes. Ces conditions sont généralement accompagnées de fluide dans la gaine tendineuse, qui apparaît comme un signe cible dans le plan axial. L’échographie couleur par effet Doppler peut aider à déterminer le degré d’activité de l’inflammation de la gaine tendineuse à l’intérieur de la synoviale ou des tendons. L’échographie de l’extenseur des orteils montre une distension anéchogène de la gaine tendineuse, une hypertrophie synoviale et une vascularisation accrue sur l’image Doppler couleur.

Dans la ténosynovite péronière, une grande quantité de liquide indique généralement une ténosynovite. Cependant, de petits volumes de liquide dans la gaine du tendon péronier commun sont fréquemment observés chez les sujets asymptomatiques. L’échographie de la zone malléolaire latérale de la cheville d’un patient souffrant de ténosynovite péronière montre que le tendon du court péronier est fendu et divisé en deux faisceaux séparés de fibres. Le tendon du long péronier reste intact. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *