Calvitie

Principales techniques de greffe de cheveux

Selon les chiffres, plusieurs millions de Français sont chauves. Pour certains, cette situation passe inaperçue, pour d’autres la calvitie est difficile à vivre. Si vous en souffrez et que vous souhaitez absolument en venir à bout, il existe une solution efficace et innovante qui s’offre à vous : la greffe de cheveux. Pratiquée obligatoirement par un chirurgien spécialisé, cette greffe peut se faire grâce à plusieurs techniques. En fonction de vos besoins et de vos attentes, vous aurez donc la possibilité de choisir celle qui vous convient le plus. En général, les techniques les plus utilisées sont : la technique FUT et la technique FUE. Pour pouvoir faire un choix éclairé, vous devez, d’abord, apprendre à bien les différencier. 

La technique de la bandelette ou FUT

La FUT, ou « Follicular Unit Transplantation » (Transplantation des Unités Folliculaires en français) est la technique la plus utilisée par les chirurgiens spécialisés dans la greffe de cheveux. Si elle est également connue sous le nom de méthode de la bandelette, c’est parce que son principe consiste à prélever un morceau du scalp (sous forme de  bandelette) qui permet au praticien d’extraire les bulbes. Attention, cette technique ne peut être pratiquée que par les chirurgiens compétents et agréés. Elle répond aux besoins des hommes comme des femmes. Mais les personnes qui seront les plus intéressées par cette technique sont celles qui ont des zones de calvitie étendues. Elle est particulièrement recommandée pour les personnes d’un certain âge ainsi que les individus qui ne sont pas gênés par la présence d’une cicatrice au niveau de la partie à greffer de cheveux. 

Le principe de la FUT 

Ainsi, la FUT consiste à prélever une bandelette horizontale sur l’arrière du crâne. En fonction du niveau de calvitie et de l’envergure de la greffe à faire, cette bandelette peut aller de 8 à 23 cm. Il faudra, par la suite, découper en petits fragments puis en greffons la bandelette. Un greffon peut contenir 1 à 4 cheveux. Cette opération se fait sous anesthésie et est considérée comme étant un acte de chirurgie esthétique. Quant à l’implantation, le déroulement est simple : le médecin fait des incisions sur les zones à greffer de cheveux. Il placera, par la suite, les greffons à l’intérieur des incisions en les enfonçant à quelques millimètres. 

Cheveux

Les avantages de la FUT 

Le plus grand avantage de la FUT est qu’elle permet de prélever plus de greffons en une seule opération. Mais ce n’est pas tout. Cette technique vous permettra, également, de jouir d’autres grands avantages : 

  • La durée de l’opération est moins longue (compter au maximum 3 heures)
  • Les résultats seront optimaux car les greffons ne seront pas abimés durant l’extraction
  • Les personnes ayant des cheveux crépus ne peuvent se tourner que vers cette méthode
  • La pratique ne demande pas de compétences trop techniques et présente moins de risques

Les inconvénients de la FUT 

Attention, avant de se tourner vers la FUT, vous devez bien peser le pour et le contre. Et pour cause, au-delà des points positifs de cette technique, elle présente, également quelques inconvénients : 

  • La présence d’une cicatrice à l’endroit où la bandelette a été prélevée
  • Les croûtes sur les greffons ne partent qu’après une semaine 
  • Les douleurs postopératoires peuvent être importantes 
  • La bande ne peut être prélevée qu’à l’arrière du crâne, entre les deux oreilles 

 La technique FUE 

Lorsqu’on parle de greffe de cheveux, la technique FUE arrive également en tête de liste. Et pour cause, l’Extraction des Unités Folliculaires est une technique largement utilisée. Un peu plus récente que la méthode FUT, elle consiste à prélever directement les bulbes de la zone capillaire donneuse. Si elle présente plusieurs grands avantages, il est important de préciser que ce ne sont pas tous les profils qui peuvent passer par cette technique. Et pour cause, elle ne répond qu’aux besoins des personnes avec une petite zone de calvitie, une zone qui n’est pas susceptible de s’agrandir. C’est, également, une technique à privilégier chez les personnes qui ne souhaitent pas avoir de cicatrice et qui ne voient pas d’inconvénient à se faire raser une zone précise pour le prélèvement des bulbes. 

Le principe de la FUE 

Ainsi, la technique de la FUE consiste à prélever directement les bulbes qui se situent à l’arrière du crâne du patient.  Si besoin se fait sentir, le praticien pourra aussi prélever des bulbes sur une autre partie du cuir chevelu. Les grandes étapes de cette opération se font à partir d’une petite forêt chirurgicale, d’un diamètre de 0.7 à 1 millimètre. Un outil qui offre une grande précision pour un résultat impeccable. Pour ce faire, il est, généralement, indispensable de raser la zone donneuse. Lorsque le praticien aura terminé de sélectionner les greffons et les extraits, il peut passer à l’implantation. Cette étape est la même qu’avec la technique FUT. Pour encore plus d’efficacité, de précision et de rapidité, certains cabinets spécialisés en greffe de cheveux utilisent des nouvelles technologies de pointe. Toutefois, ces appareils de greffe peuvent les interventions plus chères. Mais il s’agit d’un moyen sûr pour assurer les résultats sur le long terme. 

Calvitie

 Les avantages de la FUE 

La technique de la FUE est une technique très plébiscitée. Elle est surtout appréciée par les jeunes patients. Pourquoi opter pour cette technique ? Voici les avantages dont vous pourrez jouir : 

  • L’intervention ne laisse pas de cicatrice, cela permet aux patients de choisir une greffe courte 
  • Les croûtes disparaissent très rapidement (généralement au bout de 5 jours) 
  • La zone de prélèvement est plus importante et offre plus de possibilité 
  • Les douleurs postopératoires sont moins importantes 

Les inconvénients de la FUE 

Bien qu’elle présente des avantages considérables, la technique de la FUE présente, également, quelques limites : 

  • Elle ne correspond pas aux besoins des patients avec une calvitie importante 
  • Une partie du cuir chevelu à prélever doit être rasée 
  • Les greffons sont plus fragiles que ceux prélevés lors d’une FUT 
  • La technique est un peu plus chère 
  • L’opération peut durer jusqu’à 8 heures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *