vapote

Quelles sont les techniques pour savoir si quelqu’un vapote ?

Pour certains fumeurs de cigarettes ou de tabac à rouler, la nicotine est une drogue. Cela peut se révéler très dangereux s’il s’agit d’enfants ou d’adolescents devenus malgré eux, pour avoir l’air cool, dépendants du tabac. Ils se tournent alors vers le produit de substitution à priori magique : la cigarette électronique. Certains médecins prescriraient même cette cigarette électronique pour les plus accros. Le vapotage est une nouvelle façon de fumer du tabac et donc de la nicotine, à plus ou moins forte dose.

Quelle différence entre vapoter et fumer la cigarette ?

La cigarette électronique ou vapoteuse se présente sous la forme d’un liquide à chauffer au sein d’un dispositif à pile de genre étui ou stylo. Il s’agit alors d’inhaler l’air produit. D’où le nom de vapotage, provenant donc de la vapeur produite par ce processus de chauffe. Cette vapeur est rendue possible grâce à deux composants : le propylène glycol, un conservateur chimique qui créera la vapeur, et la glycérine végétale, qui apportera sa densité. À ces deux composants principaux du liquide, s’ajoutent la nicotine, à des taux variables, et les éventuels parfums de cigarette.

Ces produits de vapotage de type cigarettes électroniques portent divers noms : narguilés électroniques, vaporisateurs, mods, sub-ohms, systèmes à réservoir, ou encore vaporisateurs-stylos. Les magasins de cigarette électronique proposent divers modèles de cigarettes électroniques afin de satisfaire tous les besoins et toutes les bourses. Les liquides en question se présentent sous plusieurs parfums, de manière à accommoder tous les goûts. Le dosage de nicotine varie selon les liquides également, en fonction du taux souhaité et des effets recherchés dans la fumée de tabac. Attention cependant, certaines études mettent en évidence la dangerosité de ces cigarettes électroniques selon le taux de nicotine et de la toxicité de certains parfums pas très naturels et plutôt agressifs pour les bronches, notamment chez les enfants. Ce marché étant encore récent, ces études nous donneront plus de recul dans plusieurs années sur les effets notoires de la cigarette électronique, cette nouvelle façon de fumer le tabac et la nicotine en particulier.

Comment savoir si quelqu’un vapote ?

Tout d’abord, il y a ce qui se voit : un dispositif de vapotage porté à la bouche, ou posé sur une commode, un meuble, lorsqu’on sait le reconnaître.

Puis il y a ce qui se sent : la personne qui vapote laisse derrière elle une odeur plutôt sucrée en général, selon les goûts choisis. Mais qui ne dure pas. Selon les dispositifs, un petit nuage de fumée blanche est également visible quelquefois.

vapote

Si cela n’est pas évident (vous ne le voyez jamais vapoter), étudiez bien attentivement ses habitudes.
Sort-elle souvent pour prendre des pauses à l’air libre ? Il faut savoir que contrairement au tabac qui laisse derrière une désagréable et si caractéristique odeur de tabac froid, la cigarette électronique ne laisse pas d’odeur une fois le tabac inhalé via le liquide. Celui-ci ne se fige pas sur les vêtements ou les meubles environnants.

Si vous avez accès à ses comptes bancaires, vérifiez si ses dépenses sont toujours similaires, si elle a quitté la cigarette standard, ou en augmentation, si elle ne fumait pas de cigarette ou de tabac auparavant. La dépendance à la nicotine est souvent la raison de dépenses régulières. Et la cigarette électronique est souvent un leurre.

Ensuite, il est possible de détecter la nicotine du vapotage dans les examens sanguins ; une prise de sang peut en effet révéler la présence de nicotine dans le sang de la même manière qu’avec du tabac ou que tout autre substitut nicotinique.

Enfin, le vapotage comme toute autre forme de tabac a des effets néfastes sur le corps lorsqu’il n’est pas bien assimilé par celui-ci ou s’il est consommé en trop grande quantité : risques pulmonaires, augmentation du stress dû au « besoin de sa dose de nicotine », risques cardio-vasculaires, perte du goût, des nausées, des troubles intestinaux. Chez les enfants et les adolescents, ces troubles, provoqués par la cigarette électronique, sont plus accentués et beaucoup plus dangereux pour leur santé. Observez bien ses attitudes, cela vous permettra de détecter le vapotage caché et si possible d’en aborder le sujet pour trouver des solutions.