Comment guérir d’un emphysème pulmonaire ?

​L’emphysème p​​ulmonaire est généralement une conséquence de la bronchite chronique. La maladie détruit les alvéoles pulmonaires sous pression et les voies respiratoires restantes se dilatent. Ainsi, la surface d’échange gazeux est réduite et le cœur pompe le sang plus rapidement. L’emphysème n’apparaît pas brusquement. La distension permanente des alvéoles avec la perte secondaire de leur élasticité se produit lentement, sur plusieurs mois, parfois même des années. Voyons comment guérir de l’emphysème pulmonaire.

Qu’est-ce que l’emphysème pulmonaire ?

L’emphysème est une maladie dont l’essence est l’élargissement anormal (distension) des alvéoles. Cet élargissement se traduit par la perte d’élasticité et par la fissuration des parois des alvéoles pulmonaires. Dans le même temps, leur nombre est réduit. Ils se remplissent donc excessivement d’air. Ce qui alors provoque une résistance accrue dans la circulation pulmonaire. Ce problème de santé impose une lourde charge au cœur et peut même entraîner sa défaillance.

Le processus couvre tout le poumon, qui perd progressivement son élasticité. De grands espaces d’air se forment dans les lobules pulmonaires, qui sont très souvent complètement détruits. Des cloques se forment, ce qui peut présenter un risque de pneumothorax.

L’emphysème provoque des dommages irréversibles à la structure des poumons. Le diamètre des espaces aériens, qui est généralement de 0,25 mm, va jusqu’à 1 mm dans le cas d’un emphysème étendu. Et cela signifie une perte pouvant atteindre 75 % de la zone nécessaire pour oxygéner le sang.

Les symptômes de l’emphysème pulmonaire

Le premier symptôme de l’emphysème peut être une augmentation progressive de l’essoufflement, en particulier avec l’exercice. Cependant, l’emphysème se développe lentement, de sorte que les premiers symptômes, tels qu’un léger un essoufflement lors de la marche rapide, peuvent ne pas être remarqués.

comment guérir d un emphysème pulmonaire

Au fil du temps, les difficultés respiratoires liées à l’emphysème se développent également au repos. Elles sont alors suivies d’une toux peu violente avec de légers écoulements. Le poids diminue rapidement. Les muscles s’affaiblissent (asthénie). La caractéristique des personnes atteintes d’emphysème est qu’elles essaient d’évacuer l’excès d’air de leurs poumons en le soufflant par la bouche. C’est sans doute pour cela que ces patients sont qualifiés de « souffleurs roses ». Souffler l’air demande beaucoup d’efforts. Le visage de ces personnes devient rose voire rouge.

Les causes de l’emphysème des poumons

Les causes les plus fréquentes d’emphysème sont des facteurs environnementaux : fumer et se trouver dans un environnement pollué. L’emphysème pulmonaire peut être la conséquence d’une bronchite chronique, moins souvent d’un asthme bronchique. L’emphysème des poumons se développe également chez les personnes exposées à un effort respiratoire excessif, par exemple celles qui jouent des instruments à vent.

Le facteur génétique est également important. Dans ce cas, la cause immédiate de la maladie est la déficience (ou l’incapacité du corps à la produire) de l’antitrypsine. Cette protéine est chargée d’inhiber l’action des enzymes qui peuvent détruire le tissu conjonctif et décomposer les alvéoles pulmonaires.

Cependant, la principale cause de l’emphysème est la fumée de cigarette, qui affecte négativement le mouvement des cils microscopiques qui tapissent les voies respiratoires. Si les cils ne fonctionnent pas correctement, les poumons ne sont pas bien nettoyés des substances toxiques. De plus, la fumée modifie la structure et le fonctionnement des parois alvéolaires de sorte qu’elles se dégradent rapidement.

Traitement et physiothérapie de l’emphysème

On ne peut pas guérir complètement de l’emphysème. Le traitement de ce problème de santé n’est que symptomatique. Les soins permettent seulement d’atténuer les symptômes et de ralentir la progression de la maladie.

Selon la gravité des symptômes de l’emphysème, les éléments suivants sont utilisés :

  • Broncho-dilatateurs : ces médicaments soulagent la toux, l’essoufflement et les problèmes respiratoires résultant du bronchospasme. Ils sont également utiles dans le traitement de l’asthme bronchique ou de la bronchite chronique.
  • Corticostéroïdes inhalés : sous forme de sprays, ils peuvent aider à soulager l’essoufflement en inhibant l’inflammation. Cependant, leur utilisation à long terme peut contribuer à la faiblesse osseuse et augmenter le risque, entre autres, d’hypertension artérielle, de cataractes ou de diabète.
  • Antibiotiques : ils sont utilisés dans le cas d’infections bactériennes telles que la bronchite aiguë ou la pneumonie.
  • Rééducation pulmonaire : elle permet de renforcer les muscles respiratoires, afin de prévenir l’atrophie musculaire et la perte de poids.
  • Oxygénothérapie : lorsque les niveaux d’oxygène dans le sang sont bas, une oxygénothérapie régulière à domicile et pendant les activités quotidiennes est recommandée. De nombreuses personnes utilisent de l’oxygène 24 heures sur 24.

Traitement chirurgical de l’emphysème

Selon la gravité des changements dans les poumons, des opérations chirurgicales peuvent être nécessaires. Elles permettent alors de réaliser les traitements suivants.

  • Réduction du volume pulmonaire : pendant la chirurgie, les chirurgiens retirent les segments pulmonaires ainsi que les tissus pulmonaires endommagés. Le retrait de la section touchée par l’emphysème aide le tissu pulmonaire restant à se dilater et à fonctionner plus efficacement pour vous aider à respirer.
  • Greffes pulmonaires : c’est une option pour les patients souffrant d’emphysème sévère et pour lesquels les autres traitements ont échoué.

La prévention de l’emphysème pulmonaire consiste à éliminer le plus tôt possible les facteurs qui peuvent provoquer la maladie. Arrêter de fumer (pour les fumeurs) devrait venir en premier.