masque

Quelle est la composition d’un masque chirurgical ?

Aujourd’hui, le masque de type chirurgical fait intégralement partie de notre quotidien. Nous devons en avoir un dans notre sac à chaque moment où nous quittons la maison. En effet, celui-ci est nécessaire dans de nombreux centres-villes et dans la plupart des endroits fermés. Porter une protection et respirer sa composition, notamment du polypropylène, sont des actions courantes aujourd’hui dont il faut avoir conscience.

Mais alors, quelle est la composition de ce produit et son usage ? Quelle est la différence avec un produit FFP par rapport à un produit chirurgical ? Et quels sont ses effets sur la santé et contre le COVID ? Faut-il bannir les produits en tissu pour une meilleure efficacité ? Toutes les réponses à ses questions sont à découvrir dans la suite de l’article.

Présentation des produits médicaux pour lutter contre le COVID

Les masques chirurgicaux les plus connus sont les produits bleus. Ces derniers de type chirurgicaux doivent recouvrir le nez de son utilisateur et s’attacher au niveau des oreilles tout comme les FFP. Pour éviter la buée au niveau des verres des lunettes, il est conseillé de bien plaquer le masque chirurgical lors de son usage au contact du nez. Les usages de ces deux produits médicaux sont différents. Par contre, ces produits médicaux sont particulièrement efficaces en matière de santé publique pour lutter contre la propagation du COVID grâce à une composition en polypropylène.

En effet, il permet d’éviter les projections et les pulvérisations lors de la parole, d’un éternuement ou encore d’une toux chez les individus. La filtration des bactéries est aussi optimale avec le type chirurgical puisqu’elle est supérieure à 95%. Un taux qui permet d’affirmer facilement l’efficacité du produit dans cette période de forte pandémie mondiale.

Les différentes protections contre le COVID : chirurgicaux et FFP

En tant que produit indispensable du quotidien face au COVID, il est important de se pencher sur la composition de ces produits médicaux pour votre santé. Dans un premier temps, il faut vérifier lors de l’achat de ces masques que les produits médicaux respectent bien la norme EN 14683. La norme CE doit aussi être apposé sur l’emballage du produit afin de garantir toute la sécurité de l’utilisateur et de son entourage.

Au sein des produits médicaux, il existe deux grands types :

  • Le produit de type chirurgical. Il doit répondre aux exigences de la norme EN 14683. Son usage est efficace puisqu’il permet d’éviter la projection des gouttelettes émises par le porteur du masque. Sa composition est en polypropylène.
  • Le produit FFP est une solution différente dans son usage. Celui-ci ne répond pas à la même norme NF EN 149. Il protège des gouttelettes émises par celui qui porte le masque, mais aussi des particules en suspension dans l’air. Sa composition ne s’arrête pas uniquement au polypropylène.

Par contre, il faut noter que le fait de porter un produit FFP est moins confortable pour un usage quotidien contre le COVID. En effet, ce dernier peut donner particulièrement chaud (inconfort thermique). Pour faire une bonne distinction entre les deux produits médicaux, il est intéressant de connaître leur composition respective.

masque

La composition d’un masque FFP et de type chirurgical

Pour lutter contre le COVID, il faut utiliser une protection efficace. Connaître les composants du produit aide à trouver celui qui peut être le plus adapté. Le plus souvent, le FFP est composé avec du polypropylène et de l’éthylène vinyl acétate (EVA). Le joint nasal et le clip d’attache sont en polyéthylène et les brides à accrocher aux oreilles sont en polyester et en lycra. La protection de type chirurgical contient 3 plis et ils sont uniquement composés de polypropylène.

Comment s’y prendre pour bien porter sa protection chirurgicale ou FFP ?

La plupart des lieux recevant du public sont soumis au port du masque et à son usage. Il est alors important de comprendre comment bien porter celui-ci afin de protéger sa santé et celle des autres contre le COVID. Pour commencer, il est important de bien étirer la partie bleue, en polypropylène, du type chirurgical où les plis sont présents pour un bon usage. Celui-ci doit être placé sous le menton et recouvrir le nez de son porteur pour assurer efficacement sa protection et protéger la santé des autres.

Le produit classique bleu n’est pas bien différent dans son usage. Celui-ci doit tout autant recouvrir le nez et le menton afin de protéger la santé des personnes qui se trouvent à proximité pour lutter contre le COVID.

Les masques « fait maison » – que faut-il en penser pour sa santé ?

Vous portez une protection faite par vos soins pour protéger votre santé. Alors, il est important de connaître ses effets médicaux et de savoir si celle-ci est tout aussi efficace qu’une protection de type chirurgical ou FFP en polypropylène. La difficulté avec le port de ces produits médicaux est le niveau d’efficacité de ces derniers face à l’épidémie. Les produits médicaux protègent particulièrement bien grâce au polypropylène puisqu’ils ont été testés par des organismes indépendants.

En plus, ils sont soumis aux normes européennes qui certifient leurs efficacités face au COVID. La composition est aussi entièrement contrôlée (polypropylène, notamment). À la différence des masques en tissu qui ne peuvent pas être aussi contrôlés. Toutefois, pour éviter les risques au niveau santé publique, le site de l’AFNOR.org contient une page où un tuto est disponible. L’objectif premier de l’usage du masque est de protéger la santé des populations. Il faut donc en avoir conscience lors du choix de son produit entre le type chirurgical, FFP ou en tissu avec un « do it yoursel » (composition, confort, efficacité, usage).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *