Bougies pour rendre hommage

Conseils pour faire face au processus de deuil

La mort fait partie de la vie. Chacun est tôt ou tard confronté à la perte d’un être cher. Ce moment est en général difficile à supporter pour tout le monde. Ce n’est pas tant le décès qui pèse lourd, mais bien le manque. La majorité des gens tentent de rendre l’absence d’une personne après son décès plus supportable en offrant à cette dernière des funérailles honorables. 

Mais même avec une belle cérémonie, il est impossible d’échapper au deuil. Celui-ci est la personne qui subit la perte. Chaque personne a sa manière bien à elle de le vivre aussi dur soit-il. Ainsi comment faire en sorte qu’il soit le plus supportable possible ? 

Un dernier hommage à l’être perdu 

Aussi, au lieu de remettre le deuil à plus part, il vaut mieux le vivre tout de suite. De cette façon, elle passera beaucoup plus vite et on passera vite à autre chose. Contrairement à ce que l’on pense, cela ne signifie pas que l’on va oublier la personne défunte, mais que l’on apprend à vivre sans elle. 

On peut commencer ce deuil par exemple en offrant en guise de dernier hommage au défunt une plaque funeraire

On en trouve facilement auprès des boutiques spécialisées. Elles créent des plaques personnalisées, uniques en leur genre. Sinon, le fait de cotiser pour l’inhumation d’une personne chère à nos yeux est aussi un beau cadeau d’adieu. Le cout varie selon la localité, voir ici

L’acceptation de la perte 

Souvent le deuil est difficile à vivre, car on a du mal à accepter que l’on ne puisse plus parler à la personne défunte. Le plus souvent, on ne veut tout simplement pas accepter leur disparition et ne pas en faire le deuil. Cette réaction est tout à fait compréhensible. 

Car comment imaginer que quelqu’un avec qui on a passé une bonne partie de notre vie puisse d’un coup décéder ? Mais quoi qu’il arrive, le deuil est un passage obligatoire. Si on ne l’accepte pas, il peut vite se transformer en une sorte de deuil compliqué. 

Il s’agit d’une conséquence du refoulement de la tristesse liée à la perte. D’après la Classification internationale des maladies (CIM-11), elle dure au moins un an. Il faut se mettre en tête l’idée selon laquelle que l’on vive le deuil juste après la perte ou plus tard, le temps arrange tout. Si cela vous cause du stress, rendez-vous ici pour calmer votre anxiété.

Femme pleurant de tristesse

Alternative aux rites funéraires classiques 

Actuellement, seules les personnes les plus proches du défunt ont le droit d’assister à son enterrement. Pour les autres cela reste assez insupportable. Il existe néanmoins plusieurs manières de combler ce vide. Pourquoi ne pas par exemple organiser une diffusion directe des funérailles sur Facebook par exemple ? 

S’il est aussi possible de se regrouper en petit nombre, on peut aussi réaliser une cérémonie d’adieu à la maison en parallèle à l’enterrement. Qu’importe quelle solution on choisit, l’important c’est de vivre le deuil. L’envoi d’un bouquet d’adieu est un puissant message d’adieu. Les fleurs accompagneront l’être proche dans son tout dernier voyage. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *