Compléments alimentaires sous différentes formes

Que dit la législation sur les compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires sont considérés comme des denrées alimentaires qui se présentent sous forme de doses (pastille, gélule, ampoule liquide, comprimé, sachets de poudre…). Ils visent à compléter votre alimentation ou votre régime minceur. Mais à la différence d’un traitement médical, ils sont en vente libre dans les pharmacies ou sur des sites spécialisés. Toutefois, le processus de fabrication, la circulation et la vente sont soumis à des règles. Voyons ensemble de quoi il s’agit.

La composition légale des compléments alimentaires

En France, les laboratoires de compléments alimentaires naturels doivent respecter la réglementation en vigueur. Prenons l’exemple des règles concernant la fabrication ou la conception des denrées. D’après le décret n°2006-352 du 20 mars 2006, les compléments alimentaires doivent contenir des :

  • Composés ayant des vertus nutritionnelles ou physiologiques, comme les minéraux et les vitamines (ex : supplément de vitamine B12)
  • Plantes à usage traditionnel (ex. le thym, la passiflore, le ginseng, etc.)
  • Aliments (fruits, légumes, céréales…)
  • Arômes et additifs

Cela signifie que l’utilisation d’autres composants est interdite. C’est le cas des principes actifs que l’on utilise dans la fabrication des médicaments.

Les règles à respecter en matière d’emballage des compléments alimentaires

À part la réglementation en matière de conception, les fabricants sont obligés de respecter les règles concernant l’emballage des compléments alimentaires. Vous devez par exemple trouver sur l’emballage la liste des ingrédients le composant.

Le dosage doit également y figurer (ex : supplément destiné à brûler les graisses dont la dose recommandée est de 2 gélules par jour pendant le petit déjeuner). Par la même occasion, vous devez également y trouver les contre-indications et les précautions d’usage.

Les fabricants doivent également vous rappeler que les compléments sont uniquement destinés à compléter votre alimentation. Cela signifie que leurs produits ne peuvent pas se substituer à un régime alimentaire normal.

Toutefois, ils sont autorisés à mentionner certains bienfaits de leurs produits, tout en évitant de dire qu’ils peuvent prévenir ou soigner des troubles de santé.

Boîte de compléments alimentaires

La réglementation en matière d’acquisition des compléments alimentaires

Comme la fabrication et la circulation des compléments alimentaires sont soumises à des règles strictes sur le sol français, l’acquisition est sans danger. Vous pouvez les acheter directement dans les pharmacies et les sites spécialisés.

Toutefois, la consommation présente toujours des risques, surtout chez les personnes sensibles. Alors, si vous faites partie des personnes suivantes, sollicitez l’avis d’un médecin avant de prendre des compléments alimentaires.

  • Enfants
  • Adolescents de moins de 18 ans
  • Femmes enceintes et allaitantes
  • Patients sous traitement médical

Dans le dernier cas, une prise de complément alimentaire peut interagir avec votre traitement actuel. Dans ce cas, les effets indésirables peuvent être plus ou moins graves.

Toutefois, sachez bien les utiliser même si les compléments alimentaires font partie de la grande famille des médecines douces, dont certains bienfaits ont déjà fait l’objet d’études scientifiques et cliniques.

Et enfin, vous devez savoir que ces denrées sont différentes des médicaments, bien qu’elles possèdent les mêmes formes ou présentations (gélule, comprimé, pastille…). Elles sont destinées uniquement à compléter votre régime alimentaire. Elles n’ont pas d’actions thérapeutiques en tant que telles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *