les effets de la cigarette électronique

Quels sont les effets de la cigarette électronique ?

Avec leur multitude de saveurs et d’arômes, les cigarettes électroniques se présentent généralement comme une alternative à la cigarette classique. Principalement parce qu’elles ont l’air inoffensives pour la santé. Les vaporisateurs, comme on les appelle aussi, ont gagné en popularité très rapidement, notamment chez les jeunes, ravivant le débat sur le tabagisme. Toutefois, une question se pose : Quels sont les effets de la cigarette électronique ? Lisez la suite de cet article pour le savoir.

Cigarette électronique : un produit de plus en plus prisé

Contrairement à la cigarette traditionnelle, la cigarette électronique est plus pratique, a une apparence plus technologique et plus attrayante et ne cause pas d’inconfort. Elle est devenue socialement acceptable dans divers environnements, notamment lors de fêtes et d’événements. Tout cela est une raison suffisante pour que ses utililisateurs, les vapoteurs, ne se considèrent même pas comme des fumeurs. Ce qui intensifie encore leur consommation. Mais la cigarette électronique ou e-cigarette contient bien de la nicotine. Il faut un âge légal pour en concommer et cette alternative à la cigarette traditionnelle a aussi moult effets dont certains sont nocifs pour la santé. Comme le précise le site www.cigaretteelec.fr, « si vous ne fumez pas, ne vapotez pas ». Car cette vapeur parfumée peut vous conduire à une addiction à la nicotine et bien plus encore.

Cigarette électronique : un produit aux effets nocifs pour la santé

Selon les autorités sanitaires de nombreux pays, les dispositifs électroniques pour fumer ne sont pas sûrs et contiennent des substances toxiques en plus de la nicotine. Par conséquent, les cigarettes électroniques peuvent provoquer des maladies respiratoires, telles que l’emphysème pulmonaire, les maladies cardiovasculaires, la dermatite et le cancer.

Il est important de rappeler qu’on a découvert la nocivité des cigarettes ordinaires 20 à 30 ans après leur existence. Les cigarettes électroniques sont très récentes et on a déjà des descriptions de problèmes pulmonaires.

Des études montrent que les niveaux de toxicité peuvent être aussi nocifs que ceux des cigarettes traditionnelles, car elles associent des substances toxiques à d’autres qui souvent ne font que masquer les effets nocifs.

En 2019, l’éclosion d’un syndrome grippal évoluant vers une insuffisance respiratoire aiguë a été enregistrée chez des jeunes dans plusieurs États américains. Cette maladie pulmonaire grave et mystérieuse était liée à l’utilisation de cigarettes électroniques.

Outre les dangers évoqués, à court terme, l’usage de la cigarette électronique peut augmenter les risques de contamination par le coronavirus. En fumant, l’individu augmente le risque de contamination par des virus, puisqu’il porte plusieurs fois sa main à sa bouche.

Les gens se réunissent généralement à l’intérieur pendant longtemps et partagent des cigarettes électroniques au sein d’un groupe. Cela augmente le risque de contamination à la fois du Covid-19 et d’autres virus, comme l’herpès et l’hépatite.

La cigarette électronique n’est pas une alternative à l’arrêt du tabac

Il n’existe aucune preuve scientifique que les e-cigarettes sont efficaces pour arrêter de fumer. Les études scientifiques sont limitées et les preuves disponibles ont une très faible certitude. La cigarette électronique peut même amener les gens à fumer davantage, pour compenser le manque de la cigarette ordinaire.

De plus, une autre chose qui se passe est que de nombreux jeunes et adolescents qui n’ont jamais fumé expérimentent la cigarette électronique et en deviennent des utilisateurs fréquents. Cette initiation précoce peut aussi être une porte d’entrée vers le tabagisme conventionnel. C’est un risque majeur et un mauvais service à la santé publique.