outil du médecin

Quels sont les outils utilisés par le médecin ?

Tous les médecins dans leur travail utilisent un certain nombre d’outils conçus pour faciliter leurs tâches quotidiennes. Cela va des choses aussi évidentes qu’un tampon ou un stéthoscope, à une lampe de poche de diagnostic, en passant par les applications médicales sur le téléphone portable. Ces articles ont plusieurs caractéristiques en commun tout d’abord : ils améliorent le travail du médecin et le rendent plus efficace, et très souvent aussi plus sûr.

Les outils indispensables de la trousse médicale du médecin

Le contenu d’une mallette de médecin généraliste doit répondre essentiellement à deux besoins : une visite à domicile et une éventuelle urgence. Les outils et médicaments du médecin seront choisis en fonction de ces deux polarités très pratiques.Vous pourrez retrouver ici la plupart d’entre eux.

outil du médecin

Les outils du docteur en médecine comprennent les dispositifs médicaux suivants :

  • Sphygmomanomètre ou tensiomètre pour prendre la tension artérielle;
  • Stéthoscope pour un médecin généraliste;
  • Otoscope, très utile au médecin ORL;
  • Abaisse-langue, un outil du dentiste ou du paradontiste, entre autres;
  • Lumière utilie pour lire des radiographies, entre autres;
  • Thermomètre pour connaître la température;
  • Oxymètre de pouls pour compter les battements des artères.

Les accessoires médicaux de la trousse du médecin

La mallette du médecin doit également contenir des accessoires médicaux indispensables. Il s’agit, entre autres, de :

  • Garrot et pince hémostatique,
  • Aiguilles papillon,
  • Canules et des seringues à aiguilles,
  • Scalpel jetable,
  • Gaze stérile,
  • Désinfectant ou lingettes désinfectantes,
  • Canules oropharyngées,
  • Gants en latex,
  • Patch adhésif,
  • Ciseaux.

Les médicaments devant figurer dans la trousse du médecin

Même pour les médicaments qui entrent dans la mallette du médecin, il existe des indications de nécessité et de prudence. Voici les indispensables :

  • Adrénaline en ampoules : notamment pour intervenir en cas de choc anaphylactique;
  • Aspirine en ampoules et comprimés : en cas de syndromes coronariens aigus
  • Ampoules de digoxine à 0,5 mg : pour l’insuffisance cardiaque avec tachycardie
  • Rinitrine 0,3 mg : pour les crises d’angine
  • Salbutamol en spray : pour les crises d’asthme bronchique
  • Dexaméthasone 4 ou 8 mg et chlorphéniramine 10 mg en ampoules : pour les manifestations allergiques
  • Ampoules d’halopéridol : pour l’agitation et le délire chez les psychotiques
  • Diazépam 10 mg en ampoules : indispensables pour les crises d’épilepsie.
  • Diclofénac 75 mg : pour les douleurs musculo-squelettiques et les coliques néphrétiques
  • Glucose en ampoules à 33%
  • Paracétamol et métoclopramide 10 mg en ampoules
  • Chlorhydrate de morphine : pour l’infarctus du myocarde et la douleur néoplasique
  • Nifédipine 10 mg en comprimés sublinguaux : pour réduire la tension artérielle en 10 à 30 minutes
  • Naloxone 0,4 mg en ampoules : en cas de surdosage d’opioïdes

Il est indispensable de bien ranger le sac et de contrôler une fois par mois les outils et médicaments en remplaçant immédiatement ceux qui sont utilisés.

Comment un médecin choisit-il ses outils ?

Parmi les instruments médicaux, médicaments et accessoires indiqués comme utiles par l’Agence française du médicament, lesquels ne devraient pas manquer dans la mallette du médecin généraliste ?

Aucun enseignement universitaire ne donne d’éclairage concret, laissant au médecin la liberté et la compétence de compléter l’indispensable kit d’outils du médecin. Généralement, chaque médecin constitue sa propre trousse médicale en faisant une comparaison avec ses confrères.

Il faut de l’expérience, mais aussi beaucoup de bon sens en fonction de la fonction qui sera exercée. La suggestion est d’éviter les outils coûteux de la dernière génération qui ne sont pas toujours aussi pratiques que les anciens.

La pratique suggère toujours d’avoir des outils valides, universels et robustes. Lorsqu’il faut intervenir rapidement, il est bon de pouvoir le faire presque les yeux fermés.