effets du confinement sur la santé

Quels sont les effets du confinement sur la santé ?

La pandémie du COVID-19 et son évolution incertaine ont occasionné quarantaine et confinement à répétition. Le confinement a freiné la propagation du virus du Sars-Cov2 mais a aussi généré des effets sur la santé mentale. Aussi, de nombreuses personnes ont réduit leur activité physique parce qu’elles n’ont pas pu quitter leur domicile pendant la pandémie de COVID-19. Ce qui a eu un impact négatif sur leur santé articulaire et musculaire. Cependant, il y a aussi des avantages. 

Effets du confinement sur la santé mentale et le sommeil

Le confinement a augmenté la détresse psychologique des Français selon l’enquête CovidPrev de Santé Publique France. Cette enquête visait à comprendre tout effet du confinement sur l’évolution des comportements et de la santé mentale durant la pandémie du COVID-19. Il en ressort que :

  • 22% des Français souffraient d’un état anxieux, en nette augmentation par rapport au niveau hors pandémie;
  • 9% des Français ont eu des pensées suicidaires;
  • 64% des Français ont souffert de troubles du sommeil, une augmentation de 15 points par rapport au niveau hors pandémie.

Sur la santé des articulations

La densité osseuse est l’un des indicateurs de la santé des os. L’utilisation constante d’un contact de mise en charge est importante pour maintenir et augmenter la densité osseuse. Si une réduction de l’activité de port de poids dure quelques semaines, l’effet sur le corps est presque négligeable. Mais si l’activité de mise en charge et l’exercice ne sont pas maintenus pendant plus d’un mois, cela peut entraîner des changements significatifs de la densité osseuse. Toutefois, les personnes souffrant d’affections telles que l’arthrite chronique ou les lésions des articulations portantes de la cheville, du genou et de la hanche, peuvent souffrir d’une activité réduite et d’un repos forcé.

Sur la santé des tissus mous

Les effets du confinement sur les tissus mous des articulations (par exemple, la capsule articulaire, la membrane synoviale et les ligaments intracapsulaires) peuvent également être positifs ou négatifs. De nombreuses personnes atteintes d’hémophilie souffrent également de synovite chronique (épaississement de la muqueuse synoviale dû à des saignements répétés). Le confinement permet au patient de ne pas avoir à sortir. Or plus le temps de repos est important et moins l’impact sur l’articulation est important. Ce qui peut améliorer les symptômes de la synovite chronique. 

La proprioception du patient est très importante en ce qui concerne la santé des articulations des tissus mous. La proprioception fait référence au sens de la position et au contrôle dynamique du corps pendant le mouvement. Ceci est réalisé par les récepteurs nerveux de la capsule articulaire. Cette compétence s’acquiert principalement par la pratique et l’utilisation régulière.

Lorsque vous êtes en déplacement, que vous marchez sur des surfaces irrégulières, que vous vous déplacez dans la foule, que vous changez de direction pour éviter de heurter les autres, la proprioception est essentielle pour maintenir l’équilibre du corps. Et la coordination régulière de ces défis d’équilibre contribue à maintenir les articulations des tissus mous en bonne santé. Le confinement pendant plus d’un mois a eu un impact sur cette compétence du corps.

Effets du confinement sur la santé des muscles

Pour la plupart des gens, un mode de vie confiné peut avoir un impact négatif sur la force, la souplesse et l’endurance des tissus musculaires. Durant quelques semaines de confinement, les gens ont un mode de vie sédentaire, une moindre utilisation des muscles et font peu ou pas d’exercices à la maison. Cela n’affecte généralement pas la santé. Mais une réduction prolongée de l’activité sur plus d’un mois entraîne une perte de force. Le manque d’activité physique et d’exercice régulier entraîne une perte de souplesse des muscles, en particulier ceux qui entourent les articulations du genou et du coude.

L’endurance musculaire est la capacité à effectuer une tâche de manière répétée. Chez les personnes dont l’activité est réduite en raison des restrictions imposées par COVID-19, plus l’épidémie dure, plus l’endurance musculaire se détériore. 

Conclusion

Le confinement a grandement perturbé la santé mentale et même occasionné des idées suicidaires. Le prolongement du confinement a aussi eu un effet délétère sur la santé physique notamment sur les os, les articulations et les muscles.