Qu'est-ce que le pch ?

Qu’est-ce que le pch ?

Quand on devient handicapé, l’on perd d’une certaine façon notre autonomie. Il se trouve désormais qu’on a plus de charges à prendre en compte. C’est le cas de l’entretien du fauteuil roulant ou lit médicalisé par exemple, l’aménagement de la maison ou du véhicule. Vous pouvez vous trouver également dans le besoin de matériel capable de compenser votre handicap ou d’avoir recours à un service d’aide à domicile. Toutes ces charges engagent des dépenses, qui doublent ou triplent parfois celles que vous faisiez quand vous étiez bien portant. C’est dans ce contexte qu’a été créée en 2006 la PCH qui signifie prestation de compensation du handicap. De quoi est-ce qu’il s’agit ? Et quelles sont les conditions d’attribution de cette prestation ?

La prestation de compensation du handicap

La PCH est un remboursement des dépenses liées à la perte d’autonomie d’une personne handicapée. Elle est destinée aux personnes qui ont besoin d’aide dans la réalisation des actes de la vie quotidienne du fait de leur handicap. Elle ne constitue pas un revenu mais un remboursement car elle intervient à posteriori de la dépense. Elle est délivrée après décision de la CDAPH qui est la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. C’est la Maison Départementale des Personnes Handicapées, en abrégé MDPH, qui en fait la proposition. Il est possible de l’obtenir jusqu’à 75 ans et de la cumuler à l’AAH (Aide aux Adultes Handicapés), et à l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). En savoir plus sur le PCH ici.

Les aides liées à la PCH

En tant qu’aide, elle existe sous différentes formes pour couvrir différents types de dépenses. L’aide humaine permet de dédommager un aidant familial. Elle permet également d’employer une tierce personne ou d’avoir recours à un service mandataire ou prestataire agréé. L’aide technique est celle qui est destinée à l’achat ou location de matériel d’handicap pour votre bien-être. La troisième forme d’aide est mise en place pour des travaux d’aménagement. Elle peut aussi inclure des frais de déménagement. L’aide au transport finance l’aménagement du véhicule ainsi que tout autre coût excédent. Les surcoûts pris en charge ici sont ceux liés aux trajets en voitures particulières ou avec d’autres moyens de transport. Il existe également des aides spécifiques ou exceptionnelles et des aides animalières qui contribuent à l’adaptation de la personne handicapée.

Les conditions d’attribution de la PCH

Pour bénéficier de cette prestation, il est important que ces conditions soient vérifiées au préalable :

Avez-vous perdu votre autonomie ?

Sachez-le ! Cette prestation est tout d’abord liée à un défaut d’autonomie. Parmi les éléments qui justifient que vous avez perdu votre autonomie, l’on peut citer plusieurs détails. Vous ne pouvez plus vous déplacer seul. Votre entretien personnel est limité, de même que votre aptitude à communiquer. Bref, l’on parle là de l’ensemble des tâches et exigences générales. L’aide est attribuée en cas de difficulté absolue (activité impossible) ou de difficulté grave (activité incomplète).

Etes-vous dans la tranche d’âge bénéficiaire ?

Pour demander une compensation d’handicap, il faudrait avoir moins de 60 ans. Néanmoins, si la personne concernée remplissait les conditions requises avant cet âge, elle peut lui être attribuée. Pour le cas d’un enfant ou adolescent handicapé, ses parents peuvent en faire la demande avant ses 20 ans. Il faudrait qu’ils touchent déjà l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH).

Résidez-vous en France ? Quels sont vos revenus ?

Si vous ne résidez pas en France, la PCH ne vous sera accessible que si vous êtes dans un centre en Belgique, Luxembourg, Allemagne, Italie, Suisse ou Espagne. Concernant vos ressources ou revenus, elle offre une prise en charge à 100 % aux personnes dont le revenu est inférieur ou égal à 27007.02 € par an. Déposez donc votre demande dès maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *