Maladie du cervelet

Quels symptômes pour la maladie du cervelet ?

La maladie du cervelet ou ataxie cérébelleuse est un trouble du système nerveux. Elle se caractérise par l’apparition soudaine d’une altération de la coordination musculaire, en particulier dans le tronc, les bras et les jambes. Une ataxie cérébelleuse survient après des dommages au cervelet. Notons que le cervelet est la zone du cerveau responsable de la coordination motrice et du maintien de l’équilibre du corps.

Les symptômes de la maladie du cervelet

Les anomalies de la démarche et de la posture sont l’un des symptômes de la maladie du cervelet. Le patient éprouve des difficulté à maintenir une posture verticale normale. L’équilibre, la marche coordonnée et la course sont affectés. La démarche devient instable et le patient est victime de titubation, de trébuchement et de chute. Vous aurez du mal à vous déplacer dans les escaliers et vous éprouverez des difficultés à maintenir l’équilibre sur des plates-formes mobiles, telles que les escaliers roulants ou les bateaux. Ces difficultés sont souvent dues à un dysfonctionnement cérébelleux.

Un autre groupe de symptômes caractéristiques de la maladie du cervelet concerne l’incoordination motrice fine. Le patient éprouvera des difficultés à écrire, à mâcher des aliments et à ouvrir des bocaux. Il lui sera difficile d’effectuer des gestes comme boutonner ses vêtements, coudre, taper, jouer d’un instrument ou faire du sport.

Les patients atteint de la maladie du cervelet ont des difficultés à parler et à avaler des aliments. Ils parlent lentement et à un rythme saccadé. Le malade avale difficilement des aliments. Il peut être victime de suffocation, notamment avec les boissons. D’autres patients éprouvent des anomalies visuelles. Ils souffrent de vision floue ou de vision double. Lorsqu’ils lisent, ils ont des difficultés à passer d’un mot à l’autre. Ils ont également des difficultés à déplacer des objets. Déplacer le regard d’un objet à un autre est également problématique.

Certains patients se sentent excessivement fatigués. Les patients atteints d’ataxie due à une atrophie cérébelleuse éprouvent très souvent une fatigue inattendue lorsqu’ils effectuent des activités normales. Le dérèglement de la coordination des mouvements peut conduire à une fatigue accrue en raison de la nécessité de consacrer plus d’efforts pour effectuer des activités qui ne sont plus fluides ou coordonnées. Les patients atteints d’ataxie déclarent souvent avoir besoin de «se concentrer» sur leurs mouvements. La maladie peut ainsi conduire à l’atrophie de nombreux organes et muscles.

Les problèmes cognitifs et les troubles de l’humeur sont un autre problème. En plus du dysfonctionnement moteur, les patients atteints de dégénérescence cérébelleuse peuvent avoir des difficultés cognitives et émotionnelles. Le cervelet joue un rôle dans certaines formes de pensée. Les patients atteints d’atrophie cérébelleuse peuvent avoir une altération de la mémoire.

Quelles sont les causes de l’ataxie cérébelleuse ?

L’ataxie cérébelleuse est causée par des dommages au cervelet, la partie du cerveau qui contrôle le mouvement. Cette maladie du cervelet peut résulter d’un traumatisme crânien, d’un accident vasculaire cérébral, d’une tumeur cérébrale ou d’une sclérose en plaques. Les médicaments qui inhibent le système nerveux central, à l’instar des antiépileptiques et du lithium, peuvent également provoquer une ataxie cérébelleuse. La maladie peut être la cause de certaines maladies dégénératives comme la paralysie supra-nucléaire progressive et l’atrophie multi-systémique.

Diagnostic

Votre médecin vous posera des questions sur vos symptômes, vos antécédents médicaux et familiaux et effectuera un examen physique. Il observera la coordination des membres pour évaluer le degré et la nature de l’ataxie. D’autres tests peuvent inclure les éléments suivants:

  • évaluation du liquide céphalo-rachidien
  • IRM
  • échographie
  • CT scan
  • tests sanguins métaboliques
  • analyse d’urine
  • étude de conduction nerveuse
  • électromyographie (EMG)

Comment traite-on la maladie du cervelet ?

Pendant de nombreuses années, on pensait que les troubles de la posture et de l’équilibre observés dans l’ataxie cérébelleuse n’étaient pas traitables. Cependant, les résultats de plusieurs études récentes suggèrent que la rééducation peut soulager les troubles posturaux chez les patients atteints d’ataxie cérébelleuse.

Il existe maintenant des preuves que la rééducation est efficace pour améliorer les capacités posturales des patients atteints d’ataxie cérébelleuse, en particulier chez les patients atteints d’ataxie dégénérative ou de sclérose en plaques.

De plus, une ataxie cérébelleuse légère à modérée peut être traitée avec la buspirone. On pense que la buspirone augmente les niveaux de sérotonine dans le cervelet et diminue ainsi l’ataxie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *