Maladie des intestins

Comment traiter la maladie des intestins par l’alimentation ?

Un régime alimentaire strict est indispensable pour traiter les maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn, colite ulcéreuse, syndrome du côlon irritable; …). Les personnes atteintes de maladie intestinale doivent être particulièrement attentives à ce qu’elles consomment. Même les aliments généralement considérés comme sains peuvent exacerber la maladie. Alors, à quoi devrait ressembler un régime alimentaire pour traiter une inflammation intestinale?

Principes de nutrition pour les maladies intestinales

Les maladies intestinales limitent la gamme de produits pouvant être consommés par les personnes malades. L’alimentation vise à limiter les proliférations auto-immunes et à favoriser le microbiote intestinal.

Maladie des intestins
Les jus de légumes et de fruits devraient faire partie de l’alimentation des personnes atteintes d’une maladie des intestins.

Les légumes doivent être consommés sans leur peau, de préférence sous forme de jus ou de purées, s’ils ne sont pas tolérés crus. Parmi les produits céréaliers, choisissez le pain blanc, le riz blanc et les petites pâtes.

Le lait et les produits laitiers (kéfir, babeurre, yaourt nature) doivent être faibles en gras. Vous pouvez manger des œufs à la coque ou des omelettes sans gras. Parmi les viandes, vous pouvez choisir de la volaille (sans peau), de la viande de lapin et du veau.

Il faut choisir des poissons faibles en gras comme la truite, le brochet, le sandre et la morue. Vous pouvez utiliser du beurre et de la margarine douce. La consommation de probiotiques est fortement encouragée, en vue de reconstituer la flore intestinale.

Comment se nourrir en cas de maladie intestinale ?

En cas de maladie de l’intestin grêle et du gros intestin, le régime alimentaire doit être riche en énergie (2000 à 3000 kcal) et en protéines (80 à 120 g). Il doit avoir une faible teneur en matière grasse (50 à 70 g). Seul un tel régime alimentaire spécial ne provoquera pas d’irritation de l’intestin.

Le régime alimentaire pour les maladies intestinales est également appelé régime à faible résidu, car il contient de très petites quantités de fibres. Tous les repas doivent être cuits à l’eau, dans du papier aluminium ou à l’étouffée.

La friture n’est pas recommandée. Vous devez manger 5 à 6 petits repas par jour à intervalles réguliers pour ne pas surcharger le système digestif.

Traiter la maladie de Crohn par l’alimentation

La maladie de Crohn est une entérite segmentaire, provoquant une diarrhée chronique, parfois avec du sang, ainsi que de la constipation et des maux d’estomac. Il s’agit d’une maladie chronique pour laquelle il n’existe pas de traitement curatif.

On peut seulement en soulager l’évolution en utilisant à la fois un traitement pharmacologique et diététique. Ces types de maladies intestinales entraînent souvent des complications graves (cachexie, faiblesse du corps, carences nutritionnelles et modifications ultérieures de l’intestin).

Tous les nutriments nécessaires doivent être fournis en quantités suffisantes avec le régime alimentaire. Pendant les exacerbations de la maladie, il est préférable de consommer des aliments liquides, qui sont rapidement digérés par le système digestif. Grâce à cela, la nourriture résiduelle n’irrite pas la muqueuse intestinale. Le régime liquide est utilisé pendant environ 3-4 jours jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

Après la disparition des symptômes comme la diarrhée et les douleurs abdominales, la nourriture est solide est progressivement introduite. Il est recommandé de manger des produits faciles à digérer afin de ne pas irriter le système digestif: gruau de blé ou de riz, biscottes détrempées ou produits spéciaux utilisés contre la diarrhée (achetés à la pharmacie).

Traiter la colite ulcéreuse par la nutrition

La colite ulcéreuse se traduit par des douleurs abdominales récurrentes et de la diarrhée. Très souvent, sang et mucus sont présents dans les selles. Des aphtes peuvent aussi apparaître dans la bouche.

Comme pour les autres maladies intestinales, la malnutrition et la cachexie sont très courantes. La douleur après avoir mangé un repas décourage le malade de le consommer. C’est une maladie récurrente dans laquelle se distinguent les périodes de rémission et d’exacerbation.

Le régime alimentaire pour la maladie colorectale doit tout d’abord être adapté à la phase de la maladie. Lorsque les symptômes de la maladie s’aggravent, vous devez utiliser un régime liquide, sans fibres, pendant 3 jours maximum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *