Arthrose lombaire

Arthrose lombaire : quels traitements ?

L’arthrose lombaire est une maladie dégénérative qui atteint les vertèbres lombaires, notamment au niveau du bas de la colonne vertébrale. Cette maladie se manifeste par divers symptômes au nombre desquels figure la douleur. Des complications comme la sciatique, la cruralgie et la périarthrite peuvent survenir en l’absence de soins appropriés. La prise en charge de l’arthrose vise essentiellement à soulager la douleur et à ralentir le développement de la maladie. L’arthrose lombaire affecte plus les femmes et les personnes âgées de plus de 50 ans.

Arthrose lombaire, qu’est-ce que c’est ?

Les vertèbres lombaires constituent une partie de la colonne vertébrale qui comprend, également, les vertèbres cervicales, thoraciques, le coccyx et le sacrum. Il existe au niveau de cette structure osseuse regroupement 33 os ou vertèbres, 5 vertèbres lombaires constituant la région lombaire au niveau du bas du dos.

Arthrose lombaire

Un cartilage est un tissu lisse et élastique protégeant les articulations et fournissant la lubrification qui est nécessaire pour le fonctionnement des articulations. La dégradation des cartilages au niveau des articulations peut survenir dans presque toutes les articulations (genou, hanche, mains, etc.) et provoquer la survenue d’une pathologie, en l’occurrence l’arthrose. L’arthrose peut affecter la colonne vertébrale, et plus précisément les vertèbres lombaires et provoquer conséquemment une arthrose lombaire. 

L’arthrose lombaire, également, appelée la lombarthrose, est une pathologie dégénérative qui affecte les vertèbres lombaires situées en bas du dos. Elle est caractérisée par une usure du cartilage des articulations de l’un ou plusieurs vertèbres lombaires. Généralement, ce sont les vertèbres L4 (quatrième vertèbre lombaire) et L5 (cinquième vertèbre lombaire) qui sont concernées. Cette pathologie peut également survenir au niveau des disques cartilagineux situés entre les vertèbres.  

Les symptômes de la lombarthrose

Les symptômes de l’arthrose lombaire sont : 

  • la manifestation de la douleur : l’un des symptômes de l’arthrose lombaire est la douleur localisée dans le bas du dos (mal de dos). Cette douleur lombaire est prononcée et est aggravée dans la plupart des cas, par la marche, une activité physique ou lors d’une exposition à un effort. Des douleurs soudaines surviennent, alors, après un effort. 
  • L’irradiation ou la propagation de la douleur dans plusieurs régions du corps humain, notamment, au niveau des fesses, des cuisses et vers les jambes. Ainsi, cette douleur se propage au niveau des membres inférieurs. De ce fait, une douleur diffuse peut survenir au niveau des jambes.
  • Ces douleurs peuvent être associées à des fourmillements dans les jambes, des picotements, des spasmes musculaires, une faiblesse dans les jambes ou une perte de force. 
  • Une raideur dans le bas du dos, associée à une réduction des amplitudes de mouvements de la colonne lombaire ou à une diminution de la mobilité lombaire. Le patient éprouve, alors, des difficultés pour réaliser des gestes qui nécessitent l’intervention des articulations lombaires. 

Traitement de l’arthrose lombaire 

Il ne faut pas confondre le traitement de la douleur sacro-iliaque ou de la sciatique avec celui de la lombalgie. Pour l’heure, il n’y a pas de remèdes ou de solutions particulièrement efficaces pour guérir l’arthrose lombaire. Le but de la prise en charge de l’arthrose est de soulager les douleurs, de réduire l’inflammation en vue de limiter les manifestations douloureuses ainsi que la progression de la maladie. La prise en charge de l’arthrose peut inclure un traitement médical, une intervention médicale. Mais d’autres spécialités peuvent aussi intervenir

Traitement médical

Une fois le diagnostic de l’arthrose lombaire établi, le traitement médical consiste à administrer des médicaments. Il s’agit notamment de :  

  • Analgésiques ;
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens ;
  • Médicaments topiques, en l’occurrence les anti-inflammatoires locaux (gel, crème anti-inflammatoire), les analgésiques topiques ;
  • Myorelaxants pour réduire les spasmes musculaires ; 
  • Infiltrations de corticoïdes lorsque les douleurs sont particulièrement aiguës. 

Opération chirurgicale

 Une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire pour soulager les symptômes et améliorer la mobilité du patient. Le choix de ce type de traitement intervient lorsque la douleur particulièrement grave ou quand le traitement médicamenteux échoue.

Rééducation par masso-kinésithérapie ou physiothérapie

Un kinésithérapeute peut initier une masso-kinésithérapie ou physiothérapie chez le patient afin d’améliorer l’amplitude de mouvements au niveau du bas du dos. Cette rééducation permet aux articulations de retrouver un peu plus de souplesse et de flexibilité.

Traitements alternatifs

Plusieurs types de thérapie alternatives permettent de venir à bout d’une arthrose lombaire. Il s’agit entre autres de :

  • la neurostimulation électrique transcutanée (TENS) pour soulager la douleur ; 
  • l’acupuncture dans le but de soulager la douleur ;
  • l’ostéopathie pour la prise en charge de la douleur.

Traitement naturel d’une arthrose lombaire

Deux types de traitements naturels permettent de venir à bout de l’arthrose lombaire. Il s’agit de l’aromathérapie et de la phytothérapie. Pour traiter la lombarthrose par aromathérapie, vous aurez recours aux huiles essentielles d’eucalyptus, de gaulthérie, de romarin, de lavande, etc.). Il s’agit d’appliquer en léger massage sur la zone douloureuse quelques gouttes de l’huile essentielle choisie. Le traitement de la lombarthrose par la phytothérapie se traduit par l’usage de plantes tels que le le frêne,et le curcuma. Plusieurs herboristes recommandent l’administration sous forme de tisane pour soulager la douleur et ralentir la progression de la maladie.

Quelles sont les complications de l’arthrose lombaire ?

Les complications de l’arthrose sont multiples. Parmi elles, figurent les troubles suivants : 

  • aggravation de la douleur et de la raideur ; 
  • coxarthrose de la hanche marquée par des douleurs et des difficultés pour marcher ;
  • déformation des articulations ;
  • inflammation des articulations (périarthrite) ; 
  • faiblesse et un engourdissement dans la jambe, avec des symptômes similaires à ceux que l’on peut observer en présence d’une hernie discale lombaire ;
  • cruralgie associée à des douleurs au niveau des jambes ;
  • sciatique marquée par une douleur particulièrement intense qui part de la fesse pour descendre le long de la jambe. Avec une compression du nerf sciatique résultant d’un rétrécissement du canal lombaire, une sciatique peut alors survenir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *