Comment fonctionne un appareil auditif ?

​L​​es principales ​​parties d’une prothèse auditive électronique sont : un microphone qui convertit les ondes acoustiques en un signal électroacoustique, un amplificateur pour amplifier le signal et un écouteur qui rapproche le son du tympan à l’aide de l’embout. Grâce à leur petite taille, les aides auditives peuvent être portées confortablement et discrètement dans le pavillon ou sur l’oreille externe. Voyons en détail comment fonctionne ces appareils.

Quand a-t-on besoin d’une aide auditive ?

La détérioration de l’ouïe fait que les impulsions acoustiques atteignent le cerveau déformées ou affaiblies. Si cette situation se prolonge, les traces mnésiques dans le cerveau qui permettent de lire correctement le sens de ce que nous entendons vont disparaître. On oublie à quoi ressemblent les sons de la vie quotidienne. On commence à avoir des difficultés à comprendre la parole. L’ouïe phonémique, c’est-à-dire la capacité à interpréter les sons, disparaît.

Comment fonctionne un appareil auditif

C’est pourquoi il est si important de commencer à utiliser une aide auditive au bon moment. Les versions les plus connues sont les appareils auditifs contour d’oreille. Cet appareil peut corriger la plupart des déficiences auditives. Il est important que la prothèse auditive soit utilisée tous les jours. Non seulement elle amplifie les sons, mais elle réhabilite également l’organe auditif en le stimulant au travail. Elle stimule les cellules de l’organe auditif et empêche les sons de se brouiller dans la mémoire, inhibant ainsi le processus de perte d’audition et de capacité auditive.

Appareil auditif : comment fonctionne-t-il ?

Quel que soit le type d’appareil auditif, il se compose de trois éléments de base pour transférer les sons de l’environnement vers l’oreille et augmenter leur volume : un microphone, un amplificateur et un haut-parleur. La plupart des appareils sont numériques. Ils sont alimentés par une batterie traditionnelle ou une batterie rechargeable. 

Le dispositif d’écoute pour malentendant capte les sons de l’environnement grâce à l’utilisation d’un microphone très sensible, qui transforme les ondes acoustiques en un signal électroacoustique, puis amplifie les sons, tout en atténuant le bruit provenant de l’environnement. À l’aide d’une puce informatique et d’un amplificateur, ce son est converti en un code numérique. Ensuite, le son est analysé et adapté à la perte auditive. 

Ces dispositifs rapprochent le son du tympan grâce à l’écouteur miniature. La petite taille de ces appareils modernes assure confort et discrétion, car on les porte sur l’oreillette ou dans le conduit auditif externe. Les prothèses auditives les plus avancées technologiquement peuvent, entre autres communiquer avec les téléphones portables  afin d’envoyer les sons directement à l’oreille, sans l’utilisation d’accessoires supplémentaires. 

L’aide auditive est conçue pour percevoir les sons, tout en éliminant les sons parasites et les bruits environnants.

Quels sont les différents types d’aides auditives

Les aides auditives diffèrent par l’endroit où elles sont portées, leur mode de fonctionnement et leurs fonctions particulières. Les quatre principaux types d’appareils sont :

  • Appareils auditifs derrière l’oreille ;
  • Appareils intra-canal ;
  • Dispositifs intra-auriculaires ;
  • Appareils auditifs contour d’oreille.

Les appareils auditifs derrière l’oreille (BTE) 

Ces appareils auditifs se placent derrière l’oreillette. Dans ce type d’aide auditive, les principaux éléments de l’appareil sont cachés derrière l’oreille, et un câble fin relie l’aide auditive à l’embout ajusté au conduit auditif. Les BTE sont destinés aux personnes ayant surdité importante et aux patients ayant des conduits auditifs étroits. Ils fonctionnent également bien pour les enfants, car au fur et à mesure que l’enfant grandit, seuls les embouts doivent être remplacés. De plus, ces appareils sont faciles à nettoyer.

Les appareils intra-canal (ITC) 

Les ITC s’adaptent partiellement au conduit auditif externe du patient, ce qui les rend plus discrets. Ils sont destinés aux personnes ayant une perte auditive légère à modérée. Les appareils intra-canal ont généralement une durée de vie légèrement plus longue et peuvent s’adapter à un plus large éventail de pertes auditives.

Les dispositifs intra-auriculaires (ITE) 

Les ITE sont portés dans le conduit auditif externe. Ils sont donc ajustés individuellement. Ils sont destinés aux personnes ayant une perte auditive légère et modérée. Il existe deux types d’aides auditives intra-auriculaires : les aides à canal profond (IIC), presque invisibles dans le conduit auditif et les aides auditives complètement intra-canalaire (CIC). Ces dernières sont les aides auditives les plus discrètes. Elles ne sont pas destinées aux enfants dont les oreilles sont encore en croissance.

Les appareils auditifs contour d’oreille 

Il en existe deux types. Ceux avec un récepteur intégré dans le canal (RIC) et ceux avec un récepteur intégré dans l’oreillette (RITE). Ces dernières sont plus petites que les appareils auditifs contour d’oreille classiques. Elles ont une excellente qualité sonore et sont destinées aux personnes ayant une perte auditive légère et profonde. Grâce aux progrès technologiques, on peut désormais connecter les appareils auditifs contour d’oreille avec des téléphones portables.

Différents appareils auditifs

Comment choisir son appareil auditif ?

Si nous rencontrons des problèmes d’audition, la première étape devrait être de consulter un médecin spécialiste, c’est-à-dire un oto-rhino laryngologiste ou un audiologiste. Après un entretien médical et un examen ORL avec otoscopie, le médecin prescrit des tests auditifs. Les tests de base sont effectués dans une cabine spéciale. Ces tests nous montrent le seuil d’audition à différentes fréquences, typiquement dans la gamme de 125 Hz à 8000 Hz. Le médecin complète parfois les diagnostics par l’audiométrie vocale et l’audiométrie d’impédance.

Si, sur la base d’examens audiométriques, le médecin constate chez le patient des indications d’appareillage, il l’oriente vers un audioprothésiste qui ajustera l’aide auditive aux besoins du patient. L’aide auditive est sélectionnée individuellement en fonction de la perte auditive et des caractéristiques de la courbe de l’audiogramme. Le dispositif doit assurer la meilleure audibilité. Celle-ci est la capacité à comprendre la parole provenant de l’environnement non seulement dans le silence environnant, mais aussi dans le bruit. Le prothésiste est également guidé par les exigences esthétiques et les besoins de la personne qui le portera.