Cycliste : guide pour choisir un cuissard

Le cyclisme est une activité sportive qui requiert le port de certains équipements pour améliorer les performances du cycliste, lui offrir un bon niveau de confort et le protéger. Parmi les accessoires utiles pour cette pratique, on retrouve le cuissard. Pour bien choisir ce vêtement technique, il faut impérativement prendre en compte plusieurs critères, dont la matière, le prix et le confort offert. Il faut également prendre en compte la saison et la pratique qui est faite de cette activité sportive. Voici un guide pour bien choisir un cuissard.

Les critères d’un bon cuissard

Le cuissard demeure l’équipement de vélo nécessaire pour bien pratiquer le cyclisme et pour bien le choisir, il est indispensable de prendre en considération sa matière, sa taille et son prix.

Quelle matière choisir ?

La matière est un élément important à prendre en compte dans le choix de son cuissard. Elle doit non seulement être hypoallergénique, mais aussi protéger le cycliste des frottements. Elle doit également faciliter ses mouvements durant l’activité sportive. C’est le cas des matières comme le Lycra. Elles sont élastiques et offrent un bon maintien ainsi qu’une grande liberté de mouvement en raison de leur forte extensibilité. Elles collent à la peau, ce qui facilite le pédalage.

Elles sont également légèrement compressives. Cela leur permet de gainer en douceur les muscles. Il en résulte une bonne circulation sanguine au niveau de ces derniers et par conséquent une amélioration des performances du cycliste. Ces matières favorisent en outre l’aérodynamisme et sont appréciées pour leur finesse. De plus, elles se révèlent résistantes et respirantes. Enfin, elles facilitent l’évacuation de la transpiration et un séchage rapide pour garder le cycliste au sec.

Quelle taille choisir ?

La taille de cuissard à choisir doit respecter son anatomie et ses mensurations. Le cuissard ne doit pas être trop petit ni trop grand. Il ne doit pas trop serrer non plus. Ce vêtement technique doit simplement avoir les dimensions adaptées à sa morphologie. Pour les achats effectués en ligne, il convient de choisir la taille correcte. Si celle-ci pose problème à l’essayage après livraison, il ne faut pas hésiter à retourner le cuissard pour le changer selon les cas pour une taille en dessous ou au-dessus. Il faut garder à l’esprit que la grille de tailles peut varier d’un fabricant à un autre. Il en est de même pour les coupes.

Il est donc judicieux de prendre ses mensurations (tour de ceinture, de taille, d’antiglisse et de cuisse) avant d’effectuer un nouvel achat auprès d’un autre fabricant. Il est même conseillé de le faire avant tout nouvel achat de cuissard, car il n’est pas rare de prendre quelques centimètres supplémentaires. Il faut surtout s’informer sur le guide des tailles du fabricant.

Le maître mot pour faire un achat satisfaisant demeure l’essayage. Il permet de mieux juger de la correspondance de ce vêtement avec son anatomie. Au cours de l’essayage, il est nécessaire d’adopter la position du cycliste en se penchant vers l’avant comme si on conduisait un vélo. Cela permet d’observer le comportement de l’accessoire. S’il déplace ou remonte, cela voudrait dire qu’il est trop grand. Dans ce cas, il peut favoriser les frottements et gêner la pratique du cyclisme.

Dans la même position, si les bretelles cisaillent ou serrent trop les épaules, alors le cuissard est trop petit. Il en est de même si les coutures sont tendues à l’excès. Un tel accessoire est source d’inconfort. Il est donc essentiel de choisir un modèle à sa taille. Il peut être utile d’essayer la taille au-dessus de sa taille et celle en dessous pour effectuer une bonne comparaison.

Le prix du cuissard

Le prix du cuissard de vélo varie d’un fabricant à un autre et d’un modèle à un autre. Les prix pratiqués peuvent également varier d’une boutique à une autre. Le plus souvent, le coût de ce vêtement fluctue en fonction de sa gamme, sa forme, voire les technologies ou matières utilisées dans sa conception. Un modèle court classique ou de base peut coûter environ 30 euros tandis qu’un cuissard long haut de gamme peut atteindre 300 euros, voire plus.

Il est donc recommandé de faire la comparaison des prix sur plusieurs sites pour trouver la meilleure offre tout en s’assurant de la qualité de ce vêtement. Un autre moyen de l’acheter à bas prix consiste à profiter des offres promotionnelles. Il est également utile de vérifier les coûts de livraison si l’achat se fait en ligne et de voir dans quelle mesure bénéficier d’une livraison gratuite.

Choisissez votre cuissard en fonction du confort

Pour plus de confort pendant la pratique du cyclisme, il est important de choisir un cuissard équipé d’insert. Ce dernier peut être en gel, en mousse ou constitué des deux. Son rôle est de réduire les frottements, d’absorber les vibrations et chocs. Il faut également porter une attention particulière à ses caractéristiques. L’insert doit être antibactérien et doit pouvoir évacuer la transpiration durant les séances de cyclisme.

Sa taille et sa forme varient en fonction des modèles et selon qu’il s’agit d’un cuissard pour femme ou homme. Il est donc impératif de choisir un cuissard adapté à son anatomie ou son genre. Il peut être avec ou sans bretelles, c’est selon son choix. Il faut noter que les modèles avec bretelles sont particulièrement pratiques, car elles permettent de maintenir le cuissard en place.

Ceux sans bretelles peuvent parfois nécessiter d’être remis en place pendant la pratique du cyclisme. Si le modèle est doté d’une bande antiglisse, celle-ci doit offrir un bon maintien sans trop serrer au risque de porter préjudice à la circulation sanguine. Pour le confort, il est important de choisir un cuissard qui ne cisaille pas les épaules et ne serre pas trop les cuisses.

Quelle est votre pratique du cyclisme ?

Un bon choix de cuissard doit prendre en compte sa pratique du cyclisme. S’agit-il d’une pratique professionnelle, régulière ou occasionnelle ? Pour une conduite régulière, il est important de choisir un cuissard bien élastique. L’élasticité de ce vêtement favorise la fluidité des mouvements de pédalage. Il est également conseillé de privilégier un modèle dont le nombre de coutures est limité au niveau des points d’appui. Cela évite au cycliste des gênes ou brûlures après plusieurs heures d’exercice.

La forme de la couture doit, elle aussi, être prise en compte. Pour une pratique professionnelle ou régulière, il faut préconiser les cuissards dont les coutures sont plates. Cela permet de diminuer considérablement les frottements et irritations à ces niveaux. Aux amateurs de parcours ou pratiquants occasionnels, il est recommandé de choisir un cuissard dont l’insert est en gel. Les professionnels devront s’assurer de choisir des inserts de bonne qualité. Par ailleurs, certains modèles sont conçus pour mieux résister aux pratiques professionnelles.

Un cuissard adapté à la saison

Les besoins des cyclistes ne sont pas les mêmes durant toutes les saisons. En période estivale, ils ont besoin d’un cuissard qui les protège des UV ou de la chaleur. En hiver, ils ont plutôt besoin que ce vêtement technique les protège efficacement du froid. Alors, il est important de choisir un cuissard adapté aux températures extérieures. Les cuissards courts conviennent très bien pour les pratiques en été. Il est plus bénéfique de choisir un modèle résistant qui offre une protection anti-UV.

En hiver, un modèle long protège mieux du froid et est plus adapté. Il peut aussi être utilisé durant les périodes transitoires. Son choix doit prendre en compte sa longueur. Celle-ci doit correspondre à celle de ses jambes. Il est important de s’assurer que malgré sa longueur, il n’entrave pas les mouvements du cycliste. Il faut par conséquent éviter les matières trop épaisses. Il existe aujourd’hui des matières fines qui protègent efficacement du froid et du vent.

Certains modèles sont conçus pour résister à des températures basses pouvant atteindre -10 °C tandis que d’autres protègent des températures situées entre 15 °C et 5 °C par exemple. Le plus souvent, un cuissard basique protège jusqu’à 10 °C. Ce sont là les critères de choix importants d’un cuissard pour cycliste.