Implants dentaires : faut-il aller à l’étranger ?

Depuis quelques années maintenant, le concept du tourisme dentaire s’est fortement développé dans l’espace européen. Cette nouvelle forme de réalité traduit le choix que font certains patients aujourd’hui de partir à l’étranger pour se faire soigner les dents, ou pour se faire poser un implant dentaire. Pour ceux-ci, cela représente une meilleure alternative au renoncement aux soins pour des raisons de tarifs très élevés dans leur pays, de temps d’attente parfois très longs, et de prise en charge parfois de moindres qualités. Quid du tourisme dentaire ? Quels pays choisir ? Partir en Hongrie pour se faire soigner les dents est une solution à envisager.

Quels sont les pays privilégiés pour le tourisme dentaire ?

Dans les pays où les soins de chirurgie dentaire coûtent cher et sont peu ou pas remboursés, notamment les implants, le constat aujourd’hui est alarmant. La plupart des patients ne pouvant pas prendre personnellement en charge le coût de l’intervention se tournent simplement vers l’option de voyager à l’étranger pour se faire soigner. À dire vrai, c’est pour eux la meilleure solution pour espérer obtenir des soins de bonne qualité à des tarifs nettement plus accessibles. Cela vaut bien mieux que de renoncer à se faire soigner, décision qui peut se révéler dangereuse pour la santé.

Sans surprise, les dossiers de demande pour des soins dentaires à l’étranger se sont considérablement multipliés ces dernières années. Sur le papier, plusieurs pays sont souvent mentionnés, mais les principales destinations du tourisme dentaire en Europe sont :

La Hongrie : l’eldorado des soins dentaires

Ce pays est actuellement connu de tous comme étant le berceau du tourisme dentaire. On y retrouve les meilleurs soins dentaires à moindres coûts. Les tarifs appliqués sont jusqu’à 60 % plus bas qu’en France. Pour la pose d’une couronne par exemple, il faut débourser 240 €, contre environ 550 € en France. Le prix d’un implant est quant à lui facturé entre 450 et 700 €, alors qu’il faut prévoir minimum 1100 € en France.

Les Allemands et les Autrichiens furent les premiers en Europe à voyager pour bénéficier de l’expertise des dentistes hongrois ; désormais un nombre considérable de patients vient de l’Europe entière, et atterrit chaque année sur le territoire hongrois pour se faire soigner. Depuis 10 ans c’est le même scénario et ce n’est pas près de changer.

En vous rendant dans une clinique compétente en implants dentaires en Hongrie, vous pouvez être sûr de bénéficier de la prise en charge adéquate pour retrouver le sourire et croquer la vie à pleine dent ! Votre traitement est assuré par une équipe de chirurgiens-dentistes professionnels, et le matériel utilisé est certifié CE. Par ailleurs, dans certaines cliniques, vous serez accueilli et assisté tout au long de votre parcours de soin par un personnel qualifié parlant parfois français.

tourisme dentaire

L’Espagne : l’une des références pour les patients français

En deuxième position du classement, nous retrouvons l’Espagne, la destination préférée des patients français. Proche de la France, c’est le premier endroit où il faut penser se rendre pour obtenir des soins dentaires moins chers lorsqu’on vit sur le territoire français. De plus, le pays séduit énormément par son attractivité touristique.

En ce qui concerne son système de santé, l’Espagne est l’un des pays les plus réputés de tout l’espace européen pour la qualité des soins apportés. Les cliniques dentaires que vous pourrez visiter sont toutes très bien équipées, et les dentistes espagnoles sont reconnues pour leur expertise en matière de prothèse dentaire et d’implantologie. De même, les prix pour les interventions sont très abordables.

Tourisme dentaire : le Portugal, la référence des natifs

Tout comme la Hongrie et l’Espagne, vous pouvez être rassuré lorsque vous voyagez au Portugal pour recevoir des soins dentaires. Le système de santé en la matière est reconnu comme très efficace, et les équipements employés sont les meilleurs qui soient. Cependant, à la différence des deux autres références, le Portugal est une destination pour le tourisme dentaire beaucoup plus populaire auprès des natifs. Ce sont très souvent les patients originaires du pays qui se déplacent, même quand ils sont à l’étranger, pour des soins.

Implants dentaires à l’étranger : quels avantages pour le patient ?

Depuis qu’il est apparu, le tourisme dentaire est en constante progression, et le flux de patients se déplaçant pour se faire soigner les dents provient de tous les pays d’Europe occidentale. Plusieurs avantages sont liés à cela, et ils constituent notamment la source de motivation des patients :

  • les tarifs pratiqués sont très avantageux : ils permettent au patient de réaliser une économie pouvant aller de 40 à 70 % en fonction du type de soins,
  • la qualification et le professionnalisme des chirurgiens-dentistes,
  • les cliniques dotées d’équipements modernes, et la qualité des soins réputés excellente ou tout au moins identique à celle pratiquée en France,
  • les options de remboursement par la Sécurité sociale, et la mutuelle disponibles pour les soins dentaires réalisés dans un pays membre de l’Union européenne (UE),
  • les délais d’attente moins longs (généralement de l’ordre de 15 jours en moyenne) et les délais de traitement optimisés sans compromis sur la qualité des soins.

De nombreuses compagnies aériennes low cost proposant des tarifs à bas prix pour les billets vers les destinations de tourisme dentaire en Europe se sont développées. Cela permet de voyager moins cher et de réaliser encore plus d’économie.

L’implantologie en France et le tourisme dentaire : est-ce toujours nécessaire de voyager pour se soigner ?

Comme l’explique le président de l’Ordre national des chirurgiens-dentistes en France, les diplômes des chirurgiens-dentistes sont équivalents dans l’ensemble de l’UE. Cela prouve tout simplement qu’en termes de qualité de soins, rien ne peut être reproché aux services dentaires apportés dans les pays européens. De plus, les prothèses utilisées sont principalement réalisées dans le même pays et sont donc de même qualité. D’ailleurs, certaines agences imposent même à leurs cliniques partenaires de travailler avec les marques d’implants employés en France. Il est ainsi clair que le tourisme dentaire n’est pas une option qui vient témoigner d’une mauvaise qualité de soins apportée dans ces pays. Si les questions de ressources financières et de temps d’attente ne posent pas, le tourisme dentaire est donc inutile. Le patient qui dispose de temps et d’une bonne couverture sociale peut se faire soigner en France et obtenir un résultat optimal.

Néanmoins, en dehors de la qualité des soins, les raisons avancées pour justifier le tourisme dentaire peuvent être soutenues. Les frais dentaires élevés, l’absence de remboursement et les délais d’attente beaucoup trop longs sont effectivement des facteurs à ne pas négliger. Toutefois, aux yeux des responsables de l’Ordre national des chirurgiens-dentistes français, cette manière de procéder qui consiste à voyager pour se faire soigner les dents à l’étranger n’est pas non plus sans risque.

En effet, pour certains chirurgiens-dentistes, le caractère rapide des soins que les patients reçoivent à l’extérieur n’est pas toujours ce qui est conseillé dans le domaine. Pour ceux-ci, installer des couronnes immédiatement après la pose de l’implant peut quelques fois retarder la cicatrisation et réduire le taux de succès de l’intervention. Ils estiment alors qu’il est beaucoup plus prudent d’employer les techniques de pose de la couronne plusieurs mois après.

Les précautions à prendre avant de vous lancer dans le tourisme dentaire

Si vous êtes résolus à voyager pour recevoir des soins dentaires, nous vous recommandons de prendre ces quelques précautions, ou dispositions avant de partir à l’étranger :

  • optez pour une agence ayant une adresse en France. Cela vous permettra de leur rendre visite lorsque vous serez de retour,
  • assurez-vous que le personnel qui se chargera de votre prise en charge est bilingue, ou qu’un traducteur est présent sur place pour garantir une communication aisée,
  • renseignez-vous sur la réputation de la clinique et sur la provenance des prothèses admises en Europe.

Par ailleurs, après l’opération, organisez-vous pour rester sur place pendant au moins 1 semaine. Cela vous permettra de retourner voir le dentiste en cas de besoin.