isolement protecteur

Isolement protecteur

Lorsque nous sommes en bonne santé, notre système immunitaire lutte de façon active contre les microorganismes, qui pourraient éventuellement nous infecter. Malheureusement, ces organismes deviennent une réelle menace pour les personnes dont les défenses immunitaires sont compromises. C’est alors que l’isolement protecteur prend tout son sens. L’isolement protecteur vise à protéger un patient immunodéprimé qui court un risque élevé d’acquérir des micro-organismes soit de l’environnement, soit d’autres patients, du personnel ou des visiteurs.

Les patients ayant besoin d’un isolement protecteur

L’isolement protecteur est utilisé dans les établissements de santé pour les patients présentant une sensibilité accrue aux infections. La liste comprend les patients ayant reçu des transplantations, ceux qui sont soumis à des traitements contre le cancer, ainsi que les nouveau-nés prématurés, les grands brûlés et d’autres patients immunodéficients.

isolement protecteur
La raison la plus courante pour placer un patient en isolement protecteur est la chute de son taux de neutrophiles sanguins. Si celui tombe en dessous de 0,5 x 109/l, alors le patient devra être placé en isolement protecteur.

Les patients en traités soin intensif sont également sujets aux infections. Ils sont extrêmement exposés aux infections lorsqu’ils sont placés dans de grandes salles avec d’autres patients. Étant donné qu’un patient sur trois dans les hôpitaux a des infections qui peuvent être transférées à d’autres directement dans la même pièce ou indirectement via le personnel et l’équipement, il est important de prendre des précautions particulières pour les patients qui ont une faible capacité à résister aux infections. L’isolement protecteur est une solution efficace et économique face aux infections nosocomiales

La décision d’établir un isolement protecteur sera prise dans le cadre du plan de soins du patient, en tenant compte de la raison et de la durée probable de l’immunosuppression du patient.

Quels locaux pour un isolement protecteur ?

De nombreuses infections acquises par des patients immunodéprimés sont des infections endogènes, c’est-à-dire des infections causées par un agent infectieux qui est déjà présent dans le corps, mais qui était auparavant inapparent ou dormant. Toutefois, la transmission d’une infection par d’autres patients, par le personnel ou par l’environnement peut être un risque et donc des précautions supplémentaires sont nécessaires. 

Le patient nécessitant un isolement protecteur doit être soigné dans une pièce individuelle. Dans la mesure du possible, cette pièce devrait avoir une antichambre, une ventilation à pression positive et de l’air filtré Hepa. La chambre doit avoir une salle de bains et des installations de lavage des mains et les portes doivent être fermées en tout temps. Pour un effet maximal, une seule des portes de l’antichambre doit être ouverte à tout moment lors de l’entrée ou de la sortie.

Hygiène du local : un élément essentiel en isolement protecteur

Le personnel de l’unité de soin devra prendre des mesures pour garder la chambre du patient pendant son séjour. Cela peut inclure:

  • le nettoyage des surfaces, telles que les poignées de porte et les dessus de table avec du détergent et des chiffons humides
  • le nettoyage des équipement avec des lingettes imbibées d’eau et de détergent ou d’alcool 
  • le maintien du strict minimum en matière de mobilier et d’équipement nécessaires
  • la mise à disposition de produits d’hygiène des mains tels que du savon, du désinfectant pour les mains, des gants et des serviettes en papier
  • le changement quotidien des draps et des serviettes
  • le nettoyage quotidien du plancher
  • le retrait des plantes fraîches et des fleurs de la chambre du patient

Importance de l’hygiène des mains

L’hygiène des mains est fondamentale pour la prévention des infections dans toutes les situations. Toutes les personnes doivent se laver les mains avant tout contact avec une personne immunodéprimée ou leur environnement immédiat, ainsi qu’avant toute manipulation de dispositifs invasifs ou tout contact avec des plaies ou d’autres cassures de la peau. 

Hygiè
Les agents de santé doivent porter une attention particulière à leur technique d’hygiène des mains pour s’assurer qu’aucune zone des mains ne soit omise. L’utilisation de solutions antiseptiques de lavage des mains est recommandée.

Une combinaison de savon liquide ordinaire complétée par un désinfectant pour les mains à base d’alcool sera efficace et sera probablement plus acceptable pour le personnel, car elle augmentera potentiellement le respect des exigences en matière d’hygiène des mains.

Les vêtements de protection : les incontournables de l’isolement protecteur

L’utilisation systématique de gants et de tabliers ou de blouses imperméables peut avoir une certaine utilité pour empêcher l’acquisition de micro-organismes. Cependant, le personnel doit trouver un équilibre. 

Des vêtements de protection doivent être utilisés pour éviter tout contact avec des fluides corporels ou d’autres sources de contamination. Tout vêtement de protection doit être retiré rapidement lorsqu’il n’est plus nécessaire et éliminé comme déchet clinique. 

Les mains doivent toujours être lavées après avoir retiré les vêtements de protection. Des gants stériles ne sont pas requis, sauf pour certaines procédures aseptiques ou invasives. Les masques faciaux ne sont d’aucune utilité pour prévenir l’infection chez les patients immunodéprimés, bien qu’ils protègent les travailleurs de la santé contre les éclaboussures de fluides corporels.

Le contrôle des aliments et des boissons dans le cadre d’un isolement protecteur

Les hôpitaux sont légalement tenus de démontrer le respect de toutes les lois pertinentes en matière d’hygiène et de sécurité alimentaires. En conséquence, la nourriture hospitalière est normalement très sûre. Cependant, le patient immunodéprimé présente un risque accru de maladie d’origine alimentaire et d’acquisition de micro-organismes nocifs à partir de certains aliments et boissons. Par conséquent, les personnes immunodéprimées ne devraient pas recevoir des aliments à haut risque, tels que les fromages à pâte molle et les aliments à base d’œufs crus, comme la mayonnaise.

La gestion des visites dans le cadre d’un isolement protecteur

Le personnel hospitalier et les visiteurs, comme la famille et les amis doivent être vêtus de vêtements de protection lorsqu’ils entrent dans la chambre du patient. Ils peuvent porter des vêtements jetables comme des gants, des masques, des tabliers, des couvre chaussures et des filets à cheveux. En plus des vêtements de protection, le personnel et les visiteurs se laveront les mains. 

Il faut également penser à limiter le nombre de visiteurs que reçoit le patient. Des mesures devront être prises pour décourager la visite de jeunes enfants. Il faudra être certain que les visiteurs ne sont pas malades.

Sources

  • http://www.cclin-arlin.fr/nosopdf/doc04/0013770.pdf
  • https://www.fiches-de-soins.eu/content/post.php?id=isolement-protecteur-les-principes-a-respecter 
  • https://www.ebmt.org/sites/default/files/migration_legacy_files/document/Nurses%20Group%20Paediatric%20Committee%20Isolation%20rules_B.%20Garmouh_S.%20Abdellati_May%202015.pdf
  • https://premiers-secours.ooreka.fr/astuce/voir/488377/isolement-septique
  • https://www.oncolie.fr/wp-content/uploads/2015/06/3-DENIZOT-soiree_oncolie_V3.pdf
  • https://www.oncobretagne.fr/wp-content/uploads/2018/06/Protection-dun-patient-immunodeprim%C3%A9_8juin2018.pdf
  • http://splf.fr/wp-content/uploads/2015/01/VMI-At3-RobertJ.pdf
  • https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/enseignement/gericco/Atelier_IDE_isolement_gericco2010.pdf
  • https://urgences-serveur.fr/isolement-protecteur-aux-urgences,1963.html
  • http://www.cpias-auvergnerhonealpes.fr/Antennes/Auvergne/Journee/2016/07_10_16/3_isolement_protecteur_enfin_des_recommandations%20!.pdf
  • https://bdsp-ehesp.inist.fr/vibad/controllers/getNoticePDF.php?path=/Nosobase/Recommandations/13742.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *