Un problème d’érection en cache-t-il un autre ?

Les problèmes d’érection sont souvent mal vécus par les hommes qui en sont touchés ainsi que par leurs partenaires sexuels. Fort heureusement, il est aujourd’hui possible d’y remédier efficacement. Pour ce faire, il convient de consulter un professionnel de la santé, idéalement un spécialiste en la matière. Cette démarche permettra non seulement de traiter ce type de trouble à l’origine, mais aussi de déceler toute éventuelle pathologie qui y serait liée. Détails.

La dysfonction érectile : de quoi s’agit-il exactement ?

Dans le cadre d’une érection, le pénis se remplit de sang et devient rigide. Et ce, sous l’effet d’une stimulation. Cependant, il arrive que ce mécanisme soit altéré et que le pénis n’arrive pas à se durcir comme il faut. On parle alors de trouble de l’érection ou comme on dit dans le jargon médical, de dysfonction érectile.

On peut définir ce type de trouble comme l’incapacité d’obtenir ou de maintenir une érection suffisante pour réaliser une relation sexuelle satisfaisante. Les « pannes » sexuelles ne sont qualifiées de dysfonctions érectiles que lorsqu’elles se répètent à chaque rapport sexuel et qu’elles durent plus de 3 mois.

Il faut savoir que de tels problèmes peuvent toucher tous les hommes en âge de procréer. En France, plus de 4 millions d’hommes seraient concernés selon l’AFU (Association Française d’Urologie). Cependant, la prévalence est plus importante chez ceux de plus de 50 ans. Selon les spécialistes, le risque de dysfonction érectile peut doubler, tripler, voire même quadrupler entre 40 et 70 ans.

Les études ont également démontré que les personnes qui fument, qui boivent de l’alcool et/ou qui sont en surpoids sont aussi plus enclines à être atteintes par ce type de trouble.

traiter les problèmes de dysfonction érectile

Quelles sont les causes possibles de la dysfonction érectile ?

De manière générale, les problèmes érectiles peuvent avoir plusieurs origines. Il y a les troubles érectiles d’origine physique, ceux d’ordre psychologique et ceux qui résultent d’un traitement médical.

La dysfonction érectile d’origine physique

Les troubles de l’érection peuvent survenir suite à divers traumatismes. Il a été par exemple constaté que les microtraumatismes du périnée dus à la pratique du cyclisme pouvaient engendrer de tels problèmes. De même, une fracture du bassin associée à des traumatismes de l’urètre pouvait également en être à l’origine. Toutefois, ces problèmes peuvent également être le résultat d’un déséquilibre hormonal, notamment d’une production insuffisante d’hormones mâles.

Dans certains cas, il s’avère que les troubles de l’érection sont des symptômes « sentinelles », autrement dit, des signes avant-coureurs d’une pathologie plus grave. Dans 40 % des cas, ils seraient liés à des anomalies du système circulatoire provoquées par de l’hypertension artérielle. Cependant, ils peuvent également présager de problèmes cardio-vasculaires, du diabète, de l’hypercholestérolémie, d’insuffisance rénale, cancer de la prostate, d’anomalies du système nerveux (maladie de Parkinson, sclérose en plaques, épilepsie…).

La dysfonction érectile d’ordre psychologique

Si les troubles de l’érection d’origine physique prévalent surtout chez les hommes de plus de 50 ans et s’installent progressivement, les problèmes érectiles d’origine psychologique concernent surtout les hommes qui n’ont pas encore atteint la cinquantaine et surviennent généralement brutalement. Ils peuvent faire suite au stress, à l’anxiété, à une dépression, à la peur de ne pas être performant et de décevoir son ou sa partenaire, à des problèmes au sein de son couple, à une baisse de désir ou encore à une identité sexuelle compliquée ou non assumée.

La dysfonction érectile résultant d’un traitement médical

Les problèmes d’érection peuvent également être la conséquence de certains traitements médicaux. En effet, la prise de certains médicaments contre l’hypertension, l’anxiété, le diabète, les crises d’épilepsie ainsi que les ulcères gastriques peuvent nuire à la qualité de l’érection. De même, certaines chirurgies peuvent également enrayer temporairement le mécanisme de l’érection. C’est le cas entre autres de la prostatectomie et des interventions chirurgicales touchant la vessie et le rectum.

Comment remédier aux problèmes d’érection ?

couple

La meilleure solution pour traiter efficacement un problème d’érection est de consulter votre médecin, ou mieux, un spécialiste de l’andrologie, c’est-à-dire un médecin spécialisé dans la santé masculine. Ce professionnel de la santé dispose des compétences nécessaires pour déterminer avec précision l’origine du trouble et ainsi éradiquer le mal à la racine.

Dans cette optique, il ne manquera pas de questionner de manière détaillée le patient sur la qualité de ses érections matinales et nocturnes. Une bonne qualité d’érection à ces moments indique généralement que l’intégrité de l’appareil génital est intacte. Cela peut par conséquent orienter vers des troubles d’ordre psychologique. Toutefois, dans la plupart des cas, la cause n’est jamais uni-factorielle.

En fonction de la cause, le médecin pourra prescrire :

  • Des médicaments de la classe des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 : ce type de médicament facilite l’érection lorsqu’il y a stimulation sexuelle. Le patient n’a donc pas à craindre une érection non désirée.
  • Des injections intracaverneuses : avant le rapport sexuel, le patient s’auto-injecte une dose médicamenteuse sur le pénis pour enclencher immédiatement le mécanisme de l’érection.
  • L’usage d’une pompe à vide : ce traitement est surtout indiqué aux personnes qui ont des rapports sexuels fréquents. Il consiste à insérer le pénis dans un cylindre qui crée un vide d’air autour de la verge, générant ainsi un afflux de sang.
  • L’usage d’une prothèse pénienne : cette solution consiste à implanter 2 cylindres dans le corps caverneux, un réservoir dans l’abdomen et un bouton poussoir dans la bourse. Pour avoir une érection, le patient devra actionner le bouton poussoir pour que le liquide dans le réservoir remplisse les cylindres, durcissant ainsi la verge.

Si la dysfonction érectile est un symptôme sentinelle, il faudra bien évidemment procéder au traitement de la pathologie sous-jacente.

Comment bien vivre les problèmes d’érection ?

Les troubles de l’érection peuvent affecter de manière considérable la qualité de vie sexuelle et relationnelle d’un individu. La bonne nouvelle c’est qu’ils sont, dans la grande majorité des cas, réversibles et que tout rentre généralement dans l’ordre rapidement. Le tout est de ne pas dramatiser la situation, car le stress et l’angoisse ne feront qu’empirer les choses.

Si des origines psychologiques sont identifiées, des consultations spécialisées et des thérapies de couple sont vivement recommandées. Dans tous les cas, il ne faut pas avoir peur d’en parler avec son médecin pour résoudre les problèmes rapidement et efficacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *