Comment réagir face à l’incontinence ?

Les fuites d’urine se manifestent souvent quand le contrôle sur la vessie n’est plus optimal. On parle alors d’incontinence urinaire et elle peut survenir à tout âge. Cela touche plus de personnes qu’on ne le pense. En France, on estime à environ 3 millions le nombre de personnes concernées par ce trouble urinaire, ce qui représente près de 5 % de la population. Les causes sont variées et peuvent être liées au vieillissement, à l’accouchement, à des pathologies particulières… Comment faire face ?

Incontinence : surmonter ce phénomène avec les couches pour adultes

L’incontinence urinaire touche les hommes comme les femmes, à n’importe quel âge. Il est donc important, quand on se retrouve dans le cas, de trouver des solutions pour continuer à avoir une vie normale. Les couches pour adultes constituent l’une d’elles.

Les couches pour adultes : une protection absorbante pour hommes et femmes

Les couches pour adultes sont une solution absorbante qui permet de protéger également la peau des irritations et diverses sensations de brûlure. Elles protègent des fuites et aussi des odeurs. Ce sont des dispositifs spécialement conçus à cet effet qui vous offrent ainsi un confort maximal en toute discrétion.

Ces protections sont adaptées aussi bien à l’anatomie masculine que féminine et passent donc inaperçues sous vos vêtements. Vous les trouverez sous forme de serviettes, de slip pour hommes, de culotte pour femmes, de change complet, de pants…

Protections contre l’incontinence : les critères de choix

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour trouver des couches pour adultes adaptées et confortables. Il faut entre autres prendre en compte votre volume de flux, votre morphologie et aussi votre degré de mobilité ou d’autonomie.

En effet, l’incontinence peut être sévère, modérée ou légère et même très sévère. Prendre ce facteur en compte est essentiel pour vous offrir une protection adaptée. Le niveau d’absorption est souvent représenté sur les modèles de couche par des gouttes. Ainsi, plus il y en a, plus le modèle est absorbant.

Quant à la prise en compte de la morphologie, elle est nécessaire pour déterminer la taille de protection urinaire pour laquelle opter. Elles existent en effet dans des tailles variées allant du S au XXL. Cependant, pour certains modèles destinés aux personnes à mobilité réduite par exemple, c’est plutôt le tour de taille qui est pris en compte. De plus, même s’il existe des modèles unisexe, la plupart des marques proposent des modèles qui se déclinent selon le sexe et donc plus adaptés à chaque anatomie.

senior incontinence

Zoom sur les différents types d’incontinence

L’incontinence se manifeste sous plusieurs formes, certaines uniquement chez les femmes, d’autres uniquement chez les hommes. On en distingue en tout sept :

  • l’incontinence d’effort,
  • l’incontinence par impériosité,
  • l’incontinence mixte,
  • l’incontinence fonctionnelle,
  • l’incontinence par regorgement,
  • l’incontinence post-miction,
  • l’incontinence permanente.

L’incontinence d’effort et l’incontinence par impériosité sont les plus courants.

L’incontinence urinaire d’effort

Il s’agit du type d’incontinence le plus fréquent chez les femmes. Cela touche en effet à peine 10 % des hommes et survient suite à un affaiblissement des muscles du périnée. Ces derniers n’arrivent plus à se serrer comme il se doit afin de retenir l’urine. Ainsi, quand vous toussez ou riez, la pression augmente et une petite quantité d’urine peut sortir. Parfois, le volume peut être important. Selon les statistiques, une femme sur trois est au cours de sa vie concernée par ce problème. Il peut survenir suite à un accouchement ou après l’âge de 40 ans à la ménopause. Il peut également résulter d’un traumatisme chirurgical.

L’incontinence par impériosité

Également qualifié d’hyperactivité de la vessie, ce type d’incontinence est le plus courant chez les hommes. Il découle d’une évacuation involontaire de l’urine suite à une envie soudaine d’uriner. Le sujet n’arrive en effet pas à se retenir et le corps ne donne pas non plus de signe d’alerte. Dans ces cas, la fuite peut être importante et la fréquence des mictions plus régulière. Une hypertrophie de la prostate en est souvent la cause.

L’incontinence mixte

L’incontinence mixte fait référence à la combinaison de l’incontinence par impériosité et de celle d’effort chez une même personne. Elle touche davantage les femmes et le moindre effort engendre une fuite incontrôlée. La vessie se contracte également anormalement provoquant des envies d’uriner irrépressibles, même quand elle n’est pas pleine.

L’incontinence fonctionnelle

Ce type d’incontinence touche surtout les seniors particulièrement exposés pour diverses raison. Du fait de leur mobilité réduite ou de problèmes mentaux, certains seniors arrivent difficilement à parvenir aux toilettes à temps. On parle alors d’incontinence fonctionnelle.

L’incontinence par regorgement

L’incontinence par regorgement résulte d’un défaut de contraction de la vessie. Cela engendre alors une rétention chronique d’urine source d’un effet de trop-plein. La vessie est alors souvent débordée. Cette forme d’incontinence survient le plus souvent la nuit en surprenant le sujet dans son sommeil alors qu’il est incapable de se retenir consciemment.

On distingue également pour finir, l’incontinence post-miction et l’incontinence permanente qui se manifeste par un écoulement continuel de l’urine, que ce soit en journée ou la nuit.

Quelques conseils pratiques pour mieux gérer l’incontinence au quotidien

Souffrir d’incontinence urinaire est dérangeant et beaucoup de personnes n’arrivent pas à faire face et mener une vie normale. Pourtant, il suffit de quelques précautions pour vous faciliter la vie.

La pratique des exercices de Kegel

Très connus, ces exercices permettent de renforcer les muscles situés au niveau du plancher pelvien. Ce sont en effet ces derniers qui favorisent la rétention du flux urinaire. Ainsi, en les renforçant, il est possible d’atténuer les symptômes de l’incontinence. Vous pouvez les pratiquer assis, debout ou couché avec les genoux légèrement écartés.

Il faudra ensuite essayer de contracter les muscles pelviens comme si vous vous reteniez d’uriner ou d’aller à la selle pendant 5 à 10 secondes et les relâcher pendant 10 secondes. L’exercice devra être répété 2 à 3 fois chaque jour à raison d’une dizaine de contractions par séance.

sport senior incontinence

Éviter la prise de la caféine

La caféine stimule la contraction des muscles et irrite aussi la vessie. C’est un diurétique et il peut accentuer les symptômes de l’incontinence liée à l’hyperactivité de la vessie. Vous éprouverez alors une plus grande envie d’uriner. Il faut donc éviter toutes les boissons qui contiennent de la caféine. À la place, buvez de l’eau et hydratez-vous bien.

Cela permet de prévenir les infections des voies urinaires, les calculs rénaux ainsi que la constipation qui accentuent les problèmes d’incontinence. Limitez également la prise des boissons la nuit.

Veiller à perdre du poids

Le surpoids et l’obésité participent à l’affaiblissement des muscles du plancher pelvien. Les tissus adipeux exercent en effet une pression sur la vessie. Ainsi, une perte de poids pourra contribuer à atténuer les symptômes. Faites donc de l’exercice et mangez sainement en privilégiant les fruits et les légumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *